Météo-France C'est aujourd'hui la journée nationale de la qualité de l'air.

Getty Images

Journée de la qualité de l'air : pics de chaleur et pollution

15/09/2020

C'est aujourd'hui la Journée nationale de la qualité de l'air. L'occasion de revenir sur les missions de Météo-France en la matière et sur le lien entre météorologie et qualité de l'air alors que la France vient de subir un pic de chaleur exceptionnel pour la saison.

Qualité de l'air et pic de chaleur : quelle situation aujourd'hui ?

Les conditions anticycloniques accompagnées de températures élevées et d'un rayonnement important favorisent la formation d'ozone dans l'atmosphère sous l'effet des émissions polluantes.

Cet épisode chaud, tardif pour la saison, a entraîné en début de semaine une élévation des niveaux d'ozone qui restent cependant en dessous des seuils réglementaires.

À partir de ce mercredi, la baisse des températures fera diminuer les niveaux d'ozone sur le nord de la France pour retrouver un indice de qualité de l'air bon. Sur le pourtour méditerranéen et la vallée du Rhône, les concentrations d'ozone resteront encore localement élevées vendredi. Samedi, l'arrivée d'une dégradation météorologique entraînera une amélioration de la qualité de l'air sur l'ensemble de la métropole. À noter : en septembre, un paramètre à prendre en compte malgré des températures élevées est la durée d'ensoleillement moins importante.

Suivez ici la mise à jour des prévisions à l'échelle nationale.

Météo-France modélise les concentrations de polluants

Le rôle de Météo-France pour le suivi de la qualité de l’air est moins connu que ses autres activités, mais il n’en demeure pas moins très important. Météo-France contribue au dispositif national de surveillance et prévision de la qualité de l'air en apportant son expertise météorologique aux acteurs nationaux et régionaux notamment le LCSQA (Laboratoire central de surveillance de la qualité de l'air) et les Aasqa (Associations agrées de surveillance de la qualité de l'air), et  en   modélisant les concentrations de polluants avec son modèle chimie transport. Dans ce cadre Météo France  participe  à la mise en oeuvre  de la plateforme nationale de prévision et de cartographie de la qualité de l'air Prév'Air  développée et gérée par l’Institut national de l’environnement industriel et des risques, avec l’appui de Météo-France, du Centre national de la recherche scientifique et du LCSQA.

Météo-France et l’InerisS sont  également  impliqués depuis plusieurs années dans les programmes nationaux et européens d'évaluation, de prévision et d'analyse de la qualité de l'air en France et en Europe Les deux organismes copilotent depuis 2015 le volet qualité de l'air en Europe du programme Copernicus Atmosphere.