Infos météo Bergerac où le thermomètre est descendu à -5,7 °C ce matin.

Infoclimat / bernardt60

Après une douceur exceptionnelle, le temps redevient hivernal

06/01/2022

Après une période de douceur exceptionnelle, la fin de semaine est marquée par le retour à des conditions hivernales.

La journée de mercredi 5 janvier 2022 a vu un retour à la normale avec un indicateur de température moyenne à l’échelle du pays de 5,1 °C, soit à peine un dixième sous la moyenne*, après une période de 13 jours remarquablement douce, du 23 décembre au 4 janvier (avec un pic de douceur le 30 décembre). La période du 23 décembre 2021 au 4 janvier 2022 était d’ailleurs la plus douce observée en 75 ans de données (à égalité avec la même période en 2002-2003) avec une moyenne de 10,2 °C.

Température moyenne agrégée sur la France du 21 décembre 2021 au 5 janvier 2022. © Météo-France

Près de 15 °C de perdus par endroits en 24 heures

La baisse des températures a parfois été brutale en 24 heures avec jusqu’à 13 à 14 degrés perdus au niveau des températures maximales comme à Pau (où l’on est passé de 22 °C à 9 °C), Tarbes (22 °C le 4 janvier, 8 °C le 5) ou à l’aéroport de Bâle-Mulhouse (passage de 18 °C à 5 °C).

La baisse des températures s’est poursuivie la nuit dernière avec la généralisation des gelées dans l’intérieur des terres, localement fortes du Centre-val de Loire au Massif central, voire au Sud-Ouest. On a relevé notamment -5,7 °C à Bergerac (Dordogne), -5,0 °C à Châteaudun (Eure et Loire), -4,6 °C à Gourdon (Lot) et -4,5 °C à Romorantin (Loire et Cher), -3,9 °C à Nevers (Nièvre).

Températures minimales observées le 6 janvier 2022. © Météo-France

Mais pas de froid en vue !

Après quelques jours avec des températures de saison (qui pourront se traduire par des apparitions de la neige à basse altitude, voire temporairement en plaine dans l’Est vendredi matin avec localement un saupoudrage), la succession de perturbations océaniques au cours du week-end va finalement radoucir la masse d’air avec des températures maximales qui pourront avoisiner les 10 °C au nord de la Loire et les dépasser dans les régions les plus méridionales. La neige sera alors réservée à la montagne, à des altitudes supérieures à 500 à 1 500 mètres du nord au sud et des quantités parfois abondantes sur les Alpes du Nord et les Pyrénées.

*Moyenne climatologique calculée sur la période 1981-2010.