Infos météo La Vézère en crue à Montignac-Lascaux (Dordogne)

Infoclimat / Thomasdu24570

Nouvelle semaine perturbée

02/02/2021

Cette semaine est de nouveau perturbée avec de fréquents passages pluvieux. Même si les cumuls pluviométriques ne s’annoncent pas exceptionnels dans l’absolu, et moins élevés que la semaine dernière, le fait que l’on sorte de deux mois déjà très pluvieux fait craindre la poursuite d’un contexte très propice aux crues.

Restez informés, Vigilance en cours. Suivez l’évolution de la situation sur la Vigilance météorologique et sur Vigicrues.

Un flux d’ouest à sud-ouest apporte de la douceur en ce début de semaine

En ce début de semaine, le courant général, d’ouest-sud-ouest, est perturbé. Un courant d’ouest, assez bas en latitude (carte ci-dessous), est dû à des hautes pressions sur le Groenland, l'Islande et la Scandinavie. On le remarque également aux vents d’est récurrents du Danemark à l’Écosse. Ce courant d’ouest bas en latitude est venu récupérer une rivière atmosphérique en bout de course en provenance des Caraïbes. La perturbation pluvieuse associée, entre hier et aujourd'hui mardi, vient apporter des cumuls généralement modestes, le plus souvent entre 5 et 15 mm, mais tout de même encore 30 à 60 mm supplémentaires à l’ouest du Massif central, des départements déjà concernés par des pluies soutenues depuis le week-end dernier. 

Moyenne des pressions prévues sur l'Europe les 5 prochains jours par le modèle GFS. - © climatereanalyser.org

Le courant perturbé passera au sud-ouest dès mercredi, avec un pic de douceur à l’échelle du pays attendu mercredi 3 février. Parallèlement, une nouvelle onde pluvio-venteuse arrosera une large moitié nord de la France. Le coup de vent associé balayera une large moitié nord du pays avec des rafales de l’ordre de 70 à 90 km/h dans l’intérieur.

Anomalies de température moyenne prévues sur l'Europe les 5 prochains jours par le modèle GFS. - © climatereanalyser.org

Ce mercredi également, l’indicateur national de température France devrait dépasser les 11 °C, signant de façon provisoire la journée la plus douce de 2021. On restera toutefois assez loin des 13,8 °C du 3 février 2020, également un 3 février, lors du plus extraordinaire pic de douceur de l’hiver 2019/2020, lui-même l’hiver le plus chaud jamais mesuré en France. 

Indicaeur national de la température moyenne quotidienne en France un 3 février depuis 1947. - © Météo-France

Jeudi et vendredi, dans une ambiance restant douce, un front pluvieux devrait onduler entre le centre-ouest et le nord-est du pays, coupant la France en deux, avec une masse d’air particulièrement douce dans la partie sud-est, en lien avec une vague de douceur sur le sud-est de l’Europe (pointes à plus de 20 °C dans les Balkans).

Et le week-end prochain ?

Pour l’instant, le temps du week-end reste assez incertain. Le temps devrait globalement rester doux et passagèrement pluvieux, mais des masses d’air froid pourraient être en embuscade par le nord.