Infos météo Vent fort dans le Var.

GettyImages

Vents tempétueux dans le Sud en lien avec la tempête aux USA

31/01/2022

Au sein d’un début année très calme, globalement sèche, et placé sous le signe des hautes pressions en France, comme sur une grande partie de l’Europe de l’Ouest (cf. figure 1), un vigoureux flux de nord à nord-ouest va toucher les Alpes en ce début de semaine. Peu ou pas de pluie attendue en France, mais davantage de précipitations sur le relief de l’est, souvent sous forme de neige.

Figure 1 : la plus grande partie de la péninsule ibérique et de la France a connu des pressions réduites au niveau de la mer en moyenne sur le mois comprises entre 1025 et 1030 hPa, pas loin de 10 hPa au dessus de la moyenne climatologique.

Figure 1 : la plus grande partie de la péninsule Ibérique et de la France a connu des pressions réduites au niveau de la mer en moyenne sur le mois comprises entre 1025 et 1030 hPa, pas loin de 10 hPa au-dessus de la moyenne climatologique. © Météo-France.

Interconnexion avec la tempête explosive nord-américaine

La tempête Kenan, qui a apporté samedi 60 cm de neige à Boston et des conditions de blizzard sur la côte nord-est des États-Unis, a bénéficié d’un creusement explosif, nourri par les contrastes thermiques de grande ampleur, entre l’air tropical moite remontant du Golfe et l’air glacial issu du Grand Nord canadien. On parle de Nord’easter ou de tempête du Cap Hatteras. Cet air froid est d’ailleurs descendu jusqu’en Floride et même jusqu’à Cuba avec des températures proches de 5 °C ou moins, ce qui est très rare à ces latitudes, et bouleversant pour les iguanes.

Ces mêmes contrastes thermiques ont généré une véritable ondulation du courant jet d’altitude, telle une vague, qu’on distingue en magenta sur les figures 2a et 2b, qui traverse l’Atlantique nord et vient rebasculer en nord de la mer du Nord aux Alpes. Des avions en transit ont mesuré des vents entre 300 et 350 km/h, notamment entre Terre-Neuve et l’Islande ce matin. Ce tube de vents très forts a lui-même soutenu le développement de la tempête Corrie, responsable notamment de fortes vagues et d’une surcote sur le littoral de la mer du Nord. En Écosse, Corrie a apporté de puissantes rafales de vent, jusqu’à 148 km/h à Inverbevie et Stornoway, ville principale des îles Hébrides extérieures. 

Figures 2a : températures à 500 hPa (couleurs), pression réduite au niveau de la mer, frontologie et vents à 300 hPa (tons magenta) signalant un très fort courant jet, lundi 31 janvier 2022 à 12 UTC. © Météo-France.

Figures 2b : températures à 500 hPa (couleurs), pression réduite au niveau de la mer, frontologie et vents à 300 hPa (tons magenta) signalant un très fort courant jet, mardi 1er février 2022 à 00 UTC. © Météo-France.

Tempête de mistral en région PACA

Le courant jet d’altitude va débouler plein nord sur les Alpes. Sous le vent des Alpes, une dépression « fille » de Corrie, signalée par un D rouge vers le Cap Corse, sur la figure 2b va se creuser vers le golfe de Gênes. Le très fort resserrement isobarique, entre cette dépression secondaire et l'anticyclone à plus de 1 040 hPa sur l'Atlantique, occasionnera des vents tempétueux dans le domaine du mistral ainsi que sur les Alpes. Mais les départements sud alpins, 04 et 05 seront également concernés par des rafales inhabituellement fortes.

Attention, une vigilance orange est en cours sur le Var pour le vent et la situation est potentiellement évolutive. Restez informés en consultant la carte de vigilance météorologique.  

Un peu de neige sur les massifs de l'Est

Des apports de neige sont prévus dans les Vosges, le Jura et les Alpes du Nord entre ce lundi et mardi. Ces apports seront le plus souvent modestes, mais ne seront pas négligeables après des semaines de temps sec. On peut espérer 15 à 30 cm de neige selon les massifs et selon l'altitude, parfois dès 700 m. Da façon anecdotique, le front chaud de mardi sera issu de la rivière atmosphérique qui a accompagné le développement du blizzard nord-américain. Tout est lié en météo. Sur le Massif central et les Pyrénées, malgré quelques phénomènes glissants, les chutes de neige resteront d’ampleur plus faible.