Infos météo Neige en montagne - © Météo-France / Eddy Duluc

Météo-France / Eddy Duluc

Une semaine perturbée avec de la neige en montagne

07/12/2020

La semaine débute avec le passage de la dépression Ernest (nommée par l’Aemet, service météorologique espagnol) dans le sud-ouest du pays. Ernest se décalera mardi et mercredi vers la Corse et l’Italie.
En seconde partie de semaine, c’est un flux d’ouest océanique et perturbé qui prendra le relai, entraînant un relatif redoux et le retour de la neige dans les Alpes.

De la neige sur les Pyrénées

Demain mardi 8, les pluies seront encore fréquentes des Pyrénées au Massif central, sous l’influence d’Ernest en Méditerranée, avec de la neige au-dessus de 700 à 1 000 m. Les conditions s’assécheront dans l’après-midi mais les derniers flocons dans le Massif central pourraient tomber jusqu’à 300 m. Dans les Pyrénées, les cumuls de neige fraîche entre lundi et mardi atteindront 80 à 90 cm au-dessus de 1 500 m. Ces cumuls rendront le manteau neigeux instable, augmentant le risque de déclenchement accidentel d’avalanche.
Avec le décalage de la dépression vers l’est, le temps deviendra instable en Corse, avec de fréquentes averses parfois orageuses et de la neige au-dessus de 1 500 m. En matinée, ces averses orageuses déborderont sur la côte d’Azur (neige à 900 m dans le Mercantour).

Cumuls de neige attendus sur les journées du lundi 7 et mardi 8 décembre 2020 - © Météo-France

Ailleurs, le temps sera sec mais souvent très nuageux. On pourra observer quelques flocons anecdotiques entre Bourgogne et Lorraine, sur les hauteurs.
Les températures seront stationnaires et un peu fraîches pour la saison. On observera encore de fréquentes gelées le matin dans l’est.

Retour progressif de la douceur par l'ouest

Mercredi 9, Ernest s’attardera dans l’est méditerranéen en se comblant. Son influence se ressentira notamment en Corse avec des averses concentrées sur l’ouest de l’île (et encore de la neige au-dessus de 1 000 m), et plus marginalement près des frontières de l’Est avec quelques flocons en plaine. Par effet de blocage orographique, les averses seront encore fréquentes dans les Pyrénées avec de la neige au-dessus de 700 m.
Le reste du pays connaîtra une accalmie générale avec un ciel souvent nuageux. En Bretagne, le voile nuageux s’épaississant annoncera la perturbation suivante, qui apportera des pluies soutenues sur l’ouest du pays.
Peu de changement côté températures, mais on notera tout de même un début de hausse par l’ouest.

Jeudi 10, la perturbation concernera essentiellement un gros quart sud-ouest avec des pluies soutenues et à nouveau de bons cumuls de neige au-dessus de 1 000 m dans le Massif central et 1 500 m dans les Pyrénées. Les autres régions resteront plutôt épargnées avec un temps souvent sec mais nuageux. Les températures poursuivront leur hausse. Elles rejoindront les moyennes de saison, mais les gelées matinales resteront assez fréquentes dans l’est.

Vendredi 11, une nouvelle perturbation active balayera le pays d’ouest en est, Les pluies seront parfois soutenues, et de bons cumuls de neige seront possibles en montagne, mais avec une limite pluie-neige qui remontera. Cette perturbation signera le retour de la neige dans les Alpes, mais aussi celui d’un flux océanique perturbé qui confirmera le redoux généralisé. Les températures minimales resteront fraîches mais les maximales augmenteront dans l’air chaud de la perturbation, notamment à l’ouest.

Samedi 12, la perturbation s’attardera sur un axe reliant les Pyrénées à la façade est, en passant par le Massif central. À l’arrière, la traîne sera active avec alternance de passages nuageux et d’éclaircies. Le pourtour méditerranéen demeurera ensoleillé tandis que les averses se poursuivront en Corse.

Dimanche 13, sous l’effet de conditions temporairement un peu plus anticycloniques, le temps sera généralement plus calme même si les nuages resteront bien présents, avec quelques averses possibles dans l’ouest et de faibles chutes de neige sur les massifs.

Le week-end s’annonce plus doux que la semaine avec des températures qui devraient repasser au-dessus des moyennes de saison, parfois significativement. Les gelées deviendront plus rares !