Infos météo Retour de la neige et grand froid en plaine sur les régions du nord du pays

Infoclimat / Emilien80

Vague de froid : des chutes de neige conséquentes touchent la moitié nord

09/02/2021

Au programme de cette semaine, neige en plaine conséquente et grands froids sur le nord. La neige a commencé à tomber ce mardi en Bretagne. Un épisode neigeux notable en plaine touchera la moitié nord du pays avec 5 à 10 cm de neige attendus d'ici mercredi entre la Bretagne et le Nord-Est. Le vent de nord-est soutenu favorisera le risque de congères.

Compte tenu des hauteurs de neige prévues en plaine et des températures ressenties prévues très basses, restez vigilants ! Restez informés en suivant l'évolution de la situation, sur la Vigilance météorologique.

Épisode neigeux en plaine, plus marqué en Bretagne

Après une séquence douce et perturbée ces derniers jours, le temps a commencé à fraîchir ce week-end avant un changement plus radical pour cette semaine : la France se retrouvera au conflit d’une masse d’air continental froid, transportée par des courants de nord-est soutenus et durables sur le nord, et d’un régime perturbé qui circule bas en latitude avec une dépression plongeant vers le golfe de Gascogne.

Un vent de nord-est s’est mis en place depuis ce lundi sur le nord du pays, provoquant une baisse régulière des températures et de petites chutes de neige. Aujourd'hui mardi, ces vents froids se renforcent aux abords de la Bretagne tandis qu’une perturbation active progresse dans le golfe de Gascogne. La perturbation, en conflit avec les courants froids de nord-est, provoque un épisode neigeux notable en plaine : il va neiger toute la journée sur les sols froids bretons et on y attend d’ici le soir 5 à 10 cm généralisés (excepté le littoral sud où l’on attend plutôt 1 à 5 cm). Le vent de nord-est soutenu favorisera le risque de congères.

Cette zone neigeuse se décalera cet après-midi vers le Maine, la Normandie puis le Bassin parisien en soirée et nuit prochaine. Les gelées et sols froids garantiront une tenue au sol efficace et au lever du jour demain, il neigera encore faiblement sur un manteau neigeux déjà épais de quelques centimètres. Les précipitations se décaleront ensuite vers la façade est et laisseront derrière elles 5 à 10 cm dans le Maine et en Normandie, 3 à 7 cm du Val-de-Loire au Bassin parisien, à la Bourgogne jusqu’aux contreforts des Vosges. Sur le Jura, les précipitations seront intenses demain avec une accumulation de l’ordre de 10 à 20 cm dès 800 m d’altitude.

Hauteurs de neige prévues entre mardi 9 et mercredi 10 février 2021. © Météo-France.

Froid intense accentué par le vent

Les températures chutent sur la moitié nord entre mercredi et samedi. Au plus froid de la semaine, on attend :

  • à Rennes : - 6 °C la nuit, 0 °C au plus chaud de l'après-midi ;
  • à Paris- 6 °C la nuit, - 1 °C l'après-midi ;
  • à Lille : - 8 °C la nuit, - 2 °C l'après-midi ;
  • à Strasbourg : - 9 °C la nuit, - 4 °C l'après-midi.

Sans être remarquables, ces températures n'avaient pas été observées ces derniers hivers. Il faut remonter à février 2018 pour trouver des valeurs de cet ordre. 

La bise, un vent soutenu et turbulent de nord-est, souffle sur la moitié nord du pays, accentuant la sensation de froid (température ressentie). Elle s’est mise en place dès hier matin et soufflera ce mardi vers les côtes de Manche avant de se renforcer sur une vaste moitié nord.
La journée de mercredi et la matinée de jeudi vont être très froides. Avec des valeurs minimales ressenties souvent comprises entre -10 et -15.
C'est cette température ressentie (ou refroidissement éolien) que les prévisionnistes étudient pour déterminer le caractère dangereux du froid, par exemple pour prendre la décision de déclencher la vigilance grand froid.

Températures ressenties minimales entre mercredi 10 et jeudi 11 février 2021. © Météo-France.

Tout savoir sur les grands froids

La France coupée en deux

Un contraste remarquable se mettra en place entre le nord et le sud. L’ambiance sera très hivernale au nord avec le faible dégel, la neige et le vent froid continental et se poseront ces jours-ci les problématiques de viabilité hivernale et de grand froid.

À l’inverse, la moitié sud reste pour l’instant dans un régime océanique perturbé, où pluies et vents rythment encore des journées relativement douces. Il pleuvra notamment de façon conséquente encore dans le Sud-Ouest ces prochains jours, contrariant parfois les décrues, et confirmant le caractère exceptionnel de cet hiver en Aquitaine.

Peut-on parler de vague de froid ?

Une vague de froid est un épisode durable et étendu de froid (au moins 3 jours). Pour qu'un épisode soit identifié à l'échelle nationale, il faut que la température moyenne nationale descende au moins une journée sous un certain seuil (-2 °C). 
Dans le cas présent, le contraste nord-sud à venir est tel que le signal de froid de la moitié nord est " dilué " dans la douceur de la moitié sud. En revanche, à l'échelle régionale, cet épisode peut être identifié comme vague de froid dans les régions du Nord.