Infos météo Retour des orages ce week-end sous la fraîcheur.

Infoclimat / Marc Favre

Un week-end bien frais

30/07/2021

Le vaste axe dépressionnaire centré des îles Britanniques à la Scandinavie va continuer d’influencer défavorablement les conditions météorologiques sur une bonne partie nord et ouest du continent européen. En France, seul le pourtour méditerranéen connaîtra des conditions plus estivales.

Baisse des températures samedi et dimanche

Bien qu’étant d’un point de vue climatologique dans la période la plus chaude de l’année, le week-end qui s’annonce verra les températures baisser notamment samedi dans l’est et le sud. Ainsi, il ne fera pas plus de 17 à 22 °C dans les plaines du Sud-Ouest, soit des valeurs 4 à 8 degrés sous les normales*. Ces régions connaîtront un temps durablement gris et parfois pluvieux, voire orageux, ces orages se décaleront l’après-midi vers le sud du Massif central et les Alpes, avec parfois de bons cumuls de pluie. Il fera globalement meilleur des côtes vendéennes et charentaises au Centre et à la frontière allemande tandis que des averses resteront au programme près de la Manche.

Dimanche, les averses et orages concerneront surtout les régions au nord de la Seine et celles proches des frontières allemandes, suisses et italiennes. Des éclaircies pourront se développer des côtes atlantiques au Sud-Ouest, et le soleil brillera près de la Méditerranée. Si les températures remontent légèrement dans le Sud-Ouest, ce ne sera pas le cas ailleurs, et même le pourtour méditerranéen aura du mal à atteindre les moyennes saisonnières avec « seulement » 26 à 30 °C au meilleur moment .

Au même moment, la chaleur s’intensifie dans les Balkans

Tandis que l’air frais atlantique gagne du terrain sur l’Europe occidentale, l’air chaud en provenance d’Afrique touche une bonne partie est et sud du Bassin méditerranéen et les Balkans. Un épisode de chaleur intense en cours sur ces régions va se poursuivre une partie de la semaine prochaine avec des séquences caniculaires amenant parfois le mercure au-delà des 40 °C et pouvant aussi favoriser d’importants feux de forêt.

Anomalie de température à 2 m prévues pour la semaine du 2 au 8 août 2021- © Modèle du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, développé en partenariat avec Météo-France.

Au même moment, Vancouver connaît un mois et demi sans pluie

Après la canicule historique de fin juin (et les 49,6 °C de Lytton en Colombie britannique le 29 juin), les conditions sont restées globalement très sèches tout au long du mois de juillet sur l’ouest du continent nord-américain. La ville de Vancouver n’a vu aucune goutte de pluie depuis le 16 juin, soit 45 jours secs consécutifs, la séquence la plus longue de l’histoire de la station depuis son ouverture en 1898, battant en longueur la séquence du 18 juillet au 27 août 1986 (41 jours). Il est prévu, vendredi et samedi, 26 à 33 °C près des rivages du Pacifique, et des valeurs pouvant atteindre les 40 °C dans les régions habituellement les plus chaudes de l’ouest canadien (le canyon du Fraser où se trouve la fameuse ville de Lytton).

Anomalie de géopotentiel à 500 hPa analysé du 1er au 28 juillet 2021- © Modèle du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, développé en partenariat avec Météo-France.

*Les normales climatologiques sont basées sur les moyennes de températures sur la période 1981-2010.