Infos météo Pluie et averses au rendez-vous de ce long week-end de l'Ascension

Infoclimat / Mistigri07

Week-end de l’Ascension dans la continuité de début mai

12/05/2021

Ce long week-end de l’Ascension s'annonce encore perturbé, avec une alternance de passages pluvieux et de traînes chargées d'averses. Seul le pourtour méditerranéen bénéficiera de plus de soleil, les nuages étant chassés par le mistral et la tramontane.

Un pont souvent humide

Les passages pluvieux vont circuler sur la France avec peu de répit entre perturbations pluvieuses organisées et ciels de traîne accompagnés d’averses. Seules les régions bordant la Méditerranée pourront bénéficier d’un temps souvent plus ensoleillé à la faveur d’épisodes venteux (mistral et tramontane). Sur le reste du pays, les cumuls de précipitations pourront atteindre quelques dizaines de millimètres, localement 40 à 60 mm du côté de la Normandie. En montagne, les précipitations se feront parfois sous forme neigeuse dès 1 500 mètres sur les Alpes du Nord, notamment jeudi et vendredi.

Côté températures, les maximales resteront bien en dessous des normales avec 15 à 19 °C sur la plupart des régions, un peu plus près de la Méditerranée avec 19 à 22 °C. Elles pourraient amorcer une hausse par le sud dimanche avec des pointes à 24 °C.

Cumul de précipitations prévues sur la France en 96 heures entre jeudi 13 et dimanche 16 mai 2021. © Modèle du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, développé en partenariat avec Météo-France.

Une première quinzaine de mai bien arrosée

Avec deux épisodes pluvieux majeurs les 6 et 7 mai, puis l’épisode record du 10 mai dans la vallée du Rhône, les cumuls de pluie sur les 11 premiers jours de mai dépassent déjà nettement la normale. Avec un cumul de précipitations agrégées à l’échelle nationale de 50 mm du 1er au 11 mai, mai 2021 affiche pour l’instant un excédent de 70 % sur cette période et arrive en 6e position sur la période pour laquelle cet indicateur existe (1959-2021).

Cumul de précipitations agrégées, en France, du 1er au 11 mai, de 1959 à 2021. © Météo-France.

Mais ces arrosages copieux de mai ne sont pas inhabituels : la moyenne 1981-2010 de l’indicateur de pluviométrie national place le mois de mai en 4e position (à égalité avec janvier) des mois les plus pluvieux derrière octobre, décembre et novembre.