Infos climat Neige en plaine dans l'Orne en décembre 2020

Infoclimat / GD61

Décembre 2020 : très arrosé et assez agité

07/01/2021

Des perturbations souvent actives ont défilé sur la France tout au long du mois de décembre. Elles se sont accompagnées de pluies abondantes sur une grande partie du territoire et de neige sur les massifs. En début et fin de mois, des chutes de neige ont été observées en plaine dans une ambiance hivernale contrastant avec la grande douceur qui a dominé du 11 au 24. Le 27, le vent a soufflé fort sur le Nord-Ouest et la côte atlantique au passage de la tempête « Bella ».

Les températures

Les températures, très fraîches jusqu’au 10, se sont ensuite nettement radoucies avant un nouveau refroidissement qui s’est installé sur la France à partir de Noël. Le 22, minimales et maximales ont été en moyenne plus de 6 °C au-dessus de la normale et des records mensuels de douceur nocturne ont été enregistrés. Sur le mois, les températures ont été en moyenne proches des valeurs de saison, du Limousin et de l’Occitanie à la région PACA ainsi qu’en Corse, mais 1 à 2 °C au-dessus, de la côte atlantique aux frontières du Nord et du Nord-Est. La température moyenne de 6,9 °C sur la France et sur le mois a été supérieure à la normale* de 1,3 °C.

Évolution des températures minimales et maximales quotidiennes par rapport à la normale - France - Décembre 2020 - © Météo-France

Écart à la moyenne mensuelle de la température moyenne - France - Décembre 2020 - © Météo-France

Les précipitations

Les épisodes pluvieux ont été très fréquents et actifs hormis autour du golfe du Lion. Les cumuls de pluie ont souvent atteint une fois et demie à deux fois la normale sur la moitié ouest de l’Hexagone ainsi que d’Auvergne - Rhône-Alpes aux Cévennes et sur l’ouest de la Corse. L’excédent a atteint deux fois et demie à trois fois et demie la normale du sud de la Gironde au Gers et au Pays basque, voire localement près de quatre fois avec 501,7 mm à Capbreton dans les Landes, département où ce mois de décembre a été le plus pluvieux sur la période 1959-2020. Des records mensuels ont été battus. Les précipitations ont été plus proches de la normale sur le flanc est et souvent déficitaires sur l’Alsace, la Savoie, du Roussillon à la Provence et sur l’est de l’île de Beauté. Le déficit a dépassé 50 % sur les Pyrénées-Orientales, voire parfois plus de 70 % comme à Perpignan avec seulement 14 mm. En moyenne sur le pays et sur le mois, la pluviométrie a dépassé une fois et demie la normale*.

Rapport à la normale du cumul mensuel de précipitations - France - Décembre 1959 à 2020 - © Météo-France

Cumul mensuel des précipitations - France - Décembre 2020 - © Météo-France

Rapport à la moyenne mensuelle des cumuls de précipitations - France - Décembre 2020 - © Météo-France

L'ensoleillement

L’ensoleillement a été déficitaire** sur la majeure partie du pays excepté de la Normandie aux Pays de la Loire où l’excédent a parfois dépassé 20 %, ponctuellement 30 % à Caen (Calvados) avec 82 heures de soleil. En revanche, le déficit a le plus souvent atteint 20 à   40 % sur le reste du pays, voire localement 50 % du Sud-Ouest au Nord-Est et sur les Hauts-de-France, avec seulement 22 heures à Dijon (Côte-d’Or), 25 heures à Abbeville (Somme), 27 heures à Limoges (Haute-Vienne) ou 36 heures à Aurillac (Cantal) et Montauban (Tarn-et-Garonne).

Rapport à la moyenne mensuelle de la durée d'ensoleillement - France - Décembre 2020 - © Météo-France

* Moyenne sur la période 1981-2010.
** Moyenne sur la période 1991-2010.