Planète L'ile de Grimsey, sur le cercle polaire, a battu son record absolu de température.

Fortes chaleurs en Islande

26/08/2021

Alors que de nombreux records ont été battus cet été en Europe, dont le record européen avec 48,8 °C mesurés en Sicile le 11 août, l’Islande n’est pas en reste. Après un mois de juillet particulièrement chaud, le pays a connu ces derniers jours une chaleur remarquable pour une fin août.

Vague de chaleur exceptionnelle, accompagnée de records notables

Le 24 août, le record national pour un mois d’août a été battu avec 29,4 °C à Hallormsstaður, devant les 29,2 °C du 11 aout 2004 à l’aéroport d'Egilsstaðir.

La station de Brú á Jökuldalur battait son record absolu avec 27,3 °C, (ancien record 27 °C en juillet 1991). 

Le 25 août, un nouveau record absolu a été enregistré sur l’île de Grimsey au nord du pays, au niveau du cercle polaire, avec 22,3 °C. Sur cette station ouverte en 1873, l’ancien record de 21,7 °C datait de 2011 (source Trausti Jonsson).

La classique « pompe à chaleur »

Cette chaleur exceptionnelle s’explique en premier lieu par la combinaison d’une vaste dépression atlantique centrée plusieurs centaines de kilomètres au sud-ouest de l’île, et d’un anticyclone britannique. Ces deux centres d’actions étaient idéalement positionnés lundi pour générer sur l’Islande un important flux de sud faisant remonter rapidement de l’air chaud. Ensuite, l’anticyclone britannique a étendu son influence jusqu’en Islande (via une dorsale, « emprisonnant » l’air chaud accumulé tout en contribuant à réchauffer encore la masse d’air par effet de subsidence.

À cela peut s’ajouter localement des effets de foehn dans ce pays très montagneux, qui peuvent localement augmenter sensiblement la température (mais aussi des effets de brise près des côtes, qui peuvent, au contraire, la tempérer largement).

Pression réduite au niveau de la mer et masse d'air le 25 août sur l'Atlantique nord. © Météo-France.

Une chaleur qui prend place dans le contexte d’une année chaude en Islande

Le mois de juillet avait été exceptionnellement chaud dans le nord et l'est de l’Islande, si bien qu'il se situe à la 2e place des mois de juillet les plus chauds à l'échelle nationale.

Le 25 août a été la 53e journée de l’année où la température maximale a dépassé 20 °C quelque part sur le pays, ce qui est très proche du record établi à 55 jours, un record qui semble menacé. À noter que sur ce même paramètre, un record a déjà été battu avec les 20 °C les plus précoces sur le pays atteints le 18 mars avec 20,3 °C à Dalatanga.