Infos climat Il a souvent neigé même en plaine comme ici à Forceville (80) le 25 janvier

Infoclimat / Emilien80

Janvier 2021 : très pluvieux et hivernal

03/02/2021

Janvier 2021 a été marqué par une ambiance très froide en début de mois, suivi à partir du 11 d’un défilé quasi ininterrompu de perturbations. Souvent accompagnées de neige, elles ont été très actives en seconde partie de mois et parfois tempétueuses. Les tempêtes Gaetan sur le Centre-Est le 20, puis Hortense sur les régions méridionales le 22 ,ont été suivies les 30 et 31 d’un fort coup de vent sur l’ouest de l’Hexagone en lien avec la dépression Justine. Ces passages perturbés ont généré d’importants cumuls de précipitations au nord de la Seine, sur le flanc est, le Sud-Ouest et la Corse, provoquant des crues et des inondations en fin de mois sur l’extrême nord et le quart sud-ouest du pays.

Des températures très contrastées

Les températures, très contrastées, ont été très froides jusqu’au 11, en moyenne 2 à 4 °C en dessous des normales. Elles ont ensuite été plus douces malgré quelques refroidissements, souvent supérieures aux valeurs de saison, notamment du 28 au 31 avec en moyenne 4 à 6 °C de plus que la normale. Proches des valeurs de saison sur la majeure partie du pays, les températures ont été en moyenne souvent plus de 1 °C en dessous sur l’ouest du Massif central, les Alpes centrales et les Pyrénées. La température moyenne de 4,9 °C sur la France et sur le mois a été inférieure à la normale* de 0,1 °C.

Évolution des températures minimales et maximales quotidiennes par rapport à la normale, en France, en janvier 2021. © Météo-France.

Écart à la normale de la température moyenne en France, en janvier 2021. © Météo-France.

Des précipitations excédentaires

Dans la continuité du mois de décembre 2020, les épisodes pluvieux ont été très fréquents et actifs hormis autour du golfe du Lion. Les cumuls de pluie ont été supérieurs à la normale sur la majeure partie du pays. L’excédent a souvent atteint une fois et demie à deux fois la normale des Hauts-de-France au Grand-Est, du Jura au nord des Alpes, sur le sud de l’Aquitaine, en Corse ainsi que plus localement sur les côtes de la Manche et la Côte d’Azur. Il a localement dépassé deux fois et demie la normale sur le nord de l’Hexagone et en Corse où des records mensuels ont été battus. Les précipitations ont été plus proches de la normale, voire légèrement déficitaires de l’intérieur de la Bretagne au sud de la Normandie. Elles ont été déficitaires de plus de 40 % du Roussillon à l’Ardèche et à l’ouest des Bouches-du-Rhône, voire localement de plus de 80 % sur l’Hérault et le Gard. En moyenne sur le pays et sur le mois, la pluviométrie a été excédentaire* de près de 40 %.

Cumul de précipitations, en France, en janvier 2021. © Météo-France.

Rapport à la moyenne mensuelle des cumuls de précipitation, en France, en janvier 2021. © Météo-France.

Un ensoleillement souvent déficitaire

L’ensoleillement a été déficitaire** excepté de la Bretagne à la Touraine, de l’Hérault aux Bouches du Rhône et sur l’extrême nord de la Corse. Le déficit a souvent dépassé 20 %. Il a atteint 30 à 50 %, des Hauts-de-France à la Champagne-Ardenne et du sud de l’Alsace à Auvergne - Rhône-Alpes ainsi que localement sur la Corse-du-Sud. En revanche, l’ensoleillement a été excédentaire de 10 à 20 % sur la pointe bretonne. Le soleil a ainsi brillé 81 heures à Quimper (Finistère) mais seulement 30 heures à Charleville-Mézières (Ardennes).

Rapport à la moyenne mensuelle de la durée d'ensoleillement, en France, en janvier 2021. © Météo-France.

*Moyenne sur la période 1981-2010.
**Moyenne sur la période 1991-2010.