Planète Rue d'Athènes sous la neige la nuit dernière.

Twitter / Kostas Tsounis @meteo.gr

Fortes chutes de neige en Grèce

25/01/2022

De fortes chutes de neige ont touché la Grèce hier et se poursuivent aujourd’hui, notamment en Crête. La Crête était encore placée en vigilance rouge mardi 25 janvier après-midi par le Hellenic National Meteorological Service (HNMS), tandis que la région d’Athènes en a été sortie à la mi-journée.

D’importants cumuls ce matin

Des chutes de neige avaient déjà eu lieu dimanche, mais c’est lundi en journée qu’un autre épisode neigeux s’est mis en place avec parfois de fortes intensités, qui ont perduré pendant la nuit.
Ce matin à 6 UTC (8 h locales), on relevait 30 cm dans la banlieue sud d’Athènes, à l’aéroport d’Hellinikoi, et 40 cm dans sa banlieue nord, à l’aérodrome de Tatoi.
En Crète, on relevait 70 cm à l’aéroport de Kasteloi, situé à 336 m d’altitude.

Ces précipitations ont également touché les îles de la mer Égée avec de nombreuses observations de neige tenant bien au sol à Mykonos, Santorin. Une partie de la Turquie a aussi été concernée, avec l’aéroport d’Istanbul bloqué.

Flux de nord et instabilité

Le puissant anticyclone centré sur le proche atlantique (dont nous sommes très familiers en France !) et une dépression située sur les pays baltes se sont associés pour créer un fort courant de nord, qui a transporté une masse d’air froide des pays Baltes et de l’ouest de la Russie vers la Grèce.

Associé à de l’air très froid en altitude, un temps perturbé et instable, notamment en mer, a déferlé sur la Grèce. Cette instabilité a engendré des chutes de neige parfois fortes, et a permis à cette neige de tomber jusqu’en mer Égée, malgré des températures maritimes positives. Autre conséquence de cette forte instabilité : des trombes marines (équivalent des tornades sur terre) ont été observées !

Pression réduite au niveau de la mer et température de la masse d'air le samedi 22 janvier 2022 à 15 UTC. En rouge, la trajectoire de la masse d'air froid. © Météo-France.

Des chutes de neige qui se poursuivent en Crête aujourd’hui

Sur le continent comme en mer Égée, les chutes de neige ont cessé dans la matinée. Mais en Crête, ces dernières vont se poursuivre jusqu’en soirée grâce à l’effet orographique, la Crète constituant une barrière montagneuse parallèle au flux de nord, efficace pour renforcer et maintenir les précipitations (à l’image de la chaîne pyrénéenne). Elles faibliront tout de même au fil des heures, ajoutant 15 à 20 cm à la couche existante.

Un froid intense en Europe centrale

Ce flux de nord ne génère pas que de la neige, il génère aussi du froid. L’ensemble de la Grèce est en vigilance orange pour le froid avec une vigilance rouge en Macédoine ouest. En Serbie (actuellement couverte de neige), des vigilances « grand froid » de niveau orange, voire rouge, sont aussi en place.

Image du satellite Terra le 25 janvier 2022. La neige au sol est visible de la Croatie intérieure à la Bulgarie en passant par la Serbie. En Grèce, la neige est bien distincte dans le Péloponnèse. Dans l’Attique, elle se confond avec les passages nuageux. © NOAA/EOSDIS.

Ce matin, à 6 h locales, on relevait généralement -8 à -15 °C en Serbie, et notamment -17 °C à Pozega Uzcika (312 m) et -25 °C à Sjenca (1039 m). En Macédoine, on relevait -16,3 °C à Florina (662 m), -10,8 °C à Kastoria (604 m), -7,6 °C à Serrai (35 m)

Rappelons que ces pays ont connu un été 2021 très chaud, notamment la Grèce, qui a subi une canicule historique et battu de nombreux records de chaleurs début août.