Infos climat Les nuages ont souvent caché le soleil ce mois d'août.

Infoclimat / M@V

Août 2021 : peu arrosé mais frais

03/09/2021

Après un début d’été remarquablement pluvieux, le mois d’août a été très peu arrosé. Toutefois, le temps est resté souvent très nuageux sur la moitié nord de l’Hexagone, et les pluies ont encore été fréquentes près des frontières du Nord et du Nord-Est. Sur le Sud en revanche, les pluies ont été rares et le soleil plus présent mais des précipitations orageuses ponctuellement intenses ont concerné le quart sud-est et la Haute-Corse, notamment le 24. La fraîcheur a dominé excepté du 10 au 17 avec un épisode de fortes chaleurs sur le Sud-Est.

Des températures souvent fraîches

Les températures sont restées inférieures aux normales une grande partie du mois. Toutefois, du 12 au 15, un pic de chaleur a concerné la quasi-totalité du pays avec des températures caniculaires sur le Sud-Est, dépassant localement 40 °C. Malgré cet épisode chaud, les températures maximales ont été fraîches pour la saison, en moyenne 1 à 3 °C en dessous des normales excepté sur le pourtour méditerranéen et la Corse. La température moyenne de 20,0 °C sur la France et sur le mois a été inférieure à la normale* de 0,5 °C.

Évolution des températures minimales et maximales quotidiennes en France en août 2021. © Météo-France.

Écarts à la moyenne de référence de la moyenne de la température moyenne en France en août 2021. © Météo-France.

Températures et précipitations en août (1958 à 2021). © Météo-France.

Des précipitations disparates

Après un début de mois perturbé sur une grande partie de l’Hexagone jusqu’au 9, les passages pluvieux ont été rares et généralement peu actifs sur la moitié nord hormis le long des frontières belge et allemande et quasi absents sur le Sud. Toutefois, quelques épisodes orageux se sont accompagnés de pluies localement intenses sur l’est du pays et le nord de la Corse. Les cumuls de pluie ont été déficitaires de 30 à 70 % sur la majeure partie du territoire, voire localement jusqu’à 80 % de l’est des Hauts-de-France aux Pyrénées. Sur la Corse, le déficit a souvent dépassé 70 %, voire 90 % sur la Corse-du-Sud. Les cumuls ont été plus conformes à la saison sur le sud de la Bretagne et l’ouest des Pays de la Loire, de la Vendée à la Charente-Maritime ainsi qu’en Rhône-Alpes. Ils ont été excédentaires de 10 à 60 % sur l’extrême nord et l’extrême nord-est et très ponctuellement plus de deux fois supérieurs à la normale en région PACA et en Haute-Corse suite aux fortes averses. En moyenne sur le pays et sur le mois, le déficit* a atteint 40 %.

Cumul de précipitations en France en août 2021. © Météo-France.

Rapport à la moyenne mensuelle des cumuls de précipitations en France en août 2021. © Météo-France.

Un soleil timide

L’ensoleillement a été généralement déficitaire** de plus de 10 % sur la moitié nord du pays, voire parfois de 20 à 30 % de la Normandie au Bassin parisien ainsi que de l’Alsace à la Lorraine. Il a été plus proche des valeurs de saison de la pointe bretonne aux régions méridionales et souvent excédentaire de plus de 10 % du Midi toulousain à l’est de l’Occitanie ainsi que sur le sud de Rhône-Alpes. Ainsi, le soleil a brillé seulement 169 heures à Paris mais 315 heures à Carcassonne (Aude).

 

*Moyenne sur la période 1981-2010.
**Moyenne sur la période 1991-2010.

Rapport à la moyenne mensuelle de la durée d'ensoleillement en France en août 2021. © Météo-France.