Infos climat Les Alpes du Sud à découvert au-dessus du lac de Serre-Ponçon.

Infoclimat / Jean-Pierre

Enneigement en fin d’hiver météorologique très hétérogène sur les massifs français

08/03/2022

L’hiver météorologique qui couvre les mois de décembre, janvier et février s’est terminé, et l’heure est au bilan de l’enneigement du cœur d’hiver sur nos massifs, bilan qui est temporaire car la fin de l’hiver météorologique ne rime pas avec maximum de l’enneigement. Notamment en altitude, ce maximum d’enneigement est plutôt atteint en avril/mai et est d’autant plus tardif que l’altitude est élevée… et que la fin de saison sera froide et perturbée ou non – la preuve la plus récente en est le printemps 2021, extrêmement neigeux en altitude.

L’enneigement de cet hiver 2021-2022 est marqué par plusieurs hétérogénéités : 

  • hétérogénéité temporelle : un enneigement largement excédentaire fin décembre sur les Pyrénées et les Alpes du Nord, puis des conditions majoritairement sèches et anticycloniques depuis début 2022 ;
  • hétérogénéité géographique : une situation très différente entre deux ensembles :  Alpes du Sud/est des Pyrénées-Orientales et Alpes du Nord/reste des Pyrénées ;
  • géographique toujours : entre la haute-montagne, dégarnie près des crêtes et sommets ayant subi plusieurs périodes de vents tempétueux, et les alpages.

Un enneigement légèrement déficitaire dans les Alpes du Nord

Dans les Alpes du Nord, l'enneigement, bien amorcé en décembre 2021, reste globalement normal ou  légèrement déficitaire selon les massifs et l’altitude ; quelques secteurs restent plus déficitaires (comme les massifs de Haute-Savoie ou la Haute Maurienne). Des situations perturbées en flux de nord-ouest ont contribué à entretenir le manteau neigeux fin février, entourées de périodes anticycloniques froides et sèches, propices au maintien du manteau neigeux en place. 

Évolution de l'enneigement à la station Nivose des Écrins cet hiver. © Météo-France.

Record bas dans les Alpes du Sud et les massifs corses

Sur les Alpes du Sud et la Corse, l’hiver météorologique a été majoritairement doux et sec. Les épisodes neigeux ont été limités, les plus significatifs étant ceux de fin décembre 2021 ; et les chutes de neige de l’épisode de mi-février 2022 ont vite fondu en versants ensoleillés et furent très inégalement réparties en altitude car accompagnées de vents tempétueux. L’enneigement est très déficitaire à toutes altitudes et orientation, un peu moins sur le nord des massifs à la frontière de l’Isère et de la Savoie.

Évolution de l'enneigement à la station Nivose d'Orcières cet hiver. © Météo-France.

Enneigement normal à excédentaire dans les Pyrénées

Côté Pyrénées, l’hiver météorologique se termine avec un enneigement normal à excédentaire notamment au-dessus de 1800 m environ et au centre de la chaîne (des Hautes-Pyrénées à l’Ariège), grâce à de nombreuses chutes de neige abondantes, voire exceptionnelles,  du début de saison et jusqu’au 10 janvier 2022, puis un temps majoritairement anticyclonique, froid et sec sur le reste de janvier et début février, avec le passage de quelques perturbations fin février. À noter un enneigement très hétérogène en haute-montagne dû à plusieurs épisodes de vents tempétueux.

Évolution de l'enneigement à la station Nivose de Lac-Ardiden cet hiver. © Météo-France.

La saison froide est-elle terminée ?

Début mars, les Pyrénées ont repris un aspect hivernal avec des chutes de neige modérées dès la moyenne montagne et quelques averses de neige ont saupoudré le sud des Alpes et la Corse à assez basse altitude dans une atmosphère instable.

Les prévisions saisonnières tablent sur un printemps plutôt doux et sec sur la France, avec un scénario anticyclonique plus développé qu’en moyenne. Rappelons que ces prévisions indiquent  une tendance moyenne sur trois mois et sur un large territoire, mais n’excluent en rien l’occurrence d’offensive hivernale tardive.

Exemple de fin d’hiver extrêmement perturbé et froid dans les Alpes : le printemps 2021, avec l'évolution de l'enneigement à la station Nivose de Bellecôte l'hiver 2020-2021. © Météo-France.