Infos climat Le massif de Belledonne, le 22 décembre. Avec le redoux, la neige se réserve à la haute altitude.

Météo-France / Daniel Goetz

Montagne : l'enneigement dans les massifs

22/12/2020

Il faut monter à haute altitude pour trouver de la neige en montagne en cette semaine de Noël. L’enneigement au 22 décembre est inexistant à basse et moyenne altitude, en dessous de 1200 ou 1300 m, modeste plus haut, ce qui n’est pas anormal au début de la saison hivernale. Avec les chutes de neige jusqu’à basse altitude prévues à partir du 24 décembre, l’enneigement devrait vite reprendre des couleurs pratiquement partout.

Grâce à une première moitié du mois de décembre arrosée et très fraîche, l’enneigement était conséquent dans la plupart de nos massifs montagneux. Il a ensuite nettement régressé, avec le radoucissement général des températures qui a débuté le 13 décembre, souvent accompagné de pluie jusqu’à haute altitude, 2000 m à 2400 m, voire encore plus haut dans les Pyrénées.
Au 22 décembre, l'enneigement est inexistant à basse et moyenne altitude, en dessous de 1200 ou 1300 m, modeste plus haut, ce qui n’est pas anormal au début de la saison hivernale. Les pentes de haute altitude dans les Alpes sont néanmoins souvent recouvertes d’un manteau neigeux déjà assez épais.
Avec les chutes de neige jusqu’à basse altitude prévues à partir du 24 décembre, l’enneigement devrait vite reprendre des couleurs pratiquement partout, moins rapidement toutefois dans les Alpes du Sud.

Alpes du Nord

La douceur et les petites pluies des jours précédents ont fait nettement régresser l’enneigement. Il est encore néanmoins le plus souvent voisin des normales, mais parfois un peu inférieur dans les massifs proches de l’Italie.
Il débute partout à assez basse altitude : en versant nord, vers 900 m en Haute-Savoie, 1000 m en Savoie et 1100 m en Isère ; en versant sud, 1200 m en Haute-Savoie, 1800 m dans les massifs intérieurs de la Savoie et 1400 m dans le massif des Bauges et en Isère.
À 1500 m en versant nord, l’épaisseur de neige au sol a nettement diminué et se situe entre 30 et 40 cm dans toute la partie nord-ouest des Alpes du Nord, entre 10 et 25 cm dans les massifs internes. En versant sud, il y a entre 10 et 20 cm dans la partie nord-ouest et pas de neige dans les massifs internes.
À 2000 m en versant nord, l’épaisseur du couvert neigeux est appréciable dans les Préalpes de la Savoie et de l’Isère : 70 à 80 cm, ainsi que dans le massif de Belledonne, 60 cm ; ailleurs, il y a 30 à 50 cm de neige. En versant sud, les épaisseurs sont de 30 à 40 cm dans la partie nord-ouest, 5 à 25 cm dans les massifs intérieurs.
À 2500 m en versant nord, l’épaisseur de neige au sol est déjà assez importante dans toute la partie nord-ouest des Alpes du Nord : autour de 1 m ; dans les massifs plus intérieurs, elle est voisine de 80 cm, tandis qu’elle ne dépasse pas 50 à 60 cm dans la moitié sud de la Savoie. En versant sud, ces épaisseurs sont environ moitié moindres.

Evolution de la hauteur de neige, des conditions de vent et de températures, à Aigleton, dans le massif de Belledonne.

Alpes du Sud

Il n’a pas ou très peu plu dans les Alpes du Sud, et l’enneigement résiste assez bien à la douceur ambiante, du fait des journées courtes et d’un soleil très bas sur l’horizon. De ce fait, il se situe dans les normales de saison, voire un peu au-dessus à moyenne altitude.
Il débute assez bas : partout à 1100 ou 1200 m en versant nord, entre 1200 et 1400 m en versant sud.
À 1500 m en versant nord, la couche de neige au sol est modeste : entre 25 et 30 cm selon le massif ; en versant sud, 10 à 20 cm.
À 2000 m en versant nord, les épaisseurs de neige sont correctes : 50 à 60 cm en général, un petit peu moins, 40 cm, dans les massifs du Thabor et de l’Embrunais-Parpaillon, plus, 85 cm, dans celui du Mercantour. En versant sud, ces épaisseurs sont moindres de 10 à 20 cm.
À 2500 m en versant nord, les épaisseurs sont plus importantes : elles approchent les 1 m dans les massifs du Pelvoux, du Champsaur et du Mercantour, tandis qu’elles se situent entre 60 et 80 cm dans les autres massifs. En versant sud, ces épaisseurs sont moindres de 10 à 20 cm.

Evolution de la hauteur de neige, des conditions de vent et de températures, au Col Agnel.

Pyrénées

La neige est arrivée dans les Pyrénées avec le mois de décembre. Une semaine d'un temps neigeux et froid a préparé un manteau neigeux digne d'un bon début d'hiver, avec de la neige dès 1000 m d'altitude. Puis, à l'approche des vacances de Noël, la neige s'est bien tassée, elle a même fondu aux plus basses altitudes.
Le manteau neigeux, bien constitué, reste cependant présent en versant nord dès 1400 m d’altitude en général, plutôt 1700 m dans les Pyrénées-Orientales, et 200 à 300 m plus haut dans les versants sud.
À des altitudes plus élevées, les hauteurs de neige sont correctes, avec, par exemple, 40 à 50 cm à 1800 m, 70 cm ou un peu plus au-dessus de 2000 m. L’enneigement est ainsi un peu supérieur à la moyenne pour un début de saison entre 1500 et 2000 m, tandis qu'au-dessus, il reste inférieur, à cause d'un démarrage tardif.
Dans l'extrême est de la chaîne, les hauteurs de neige sont plus modestes, en versant nord 20 à 30 cm à 2000 m, 60 à 70 cm à partir de 2500 m. 

Corse

Grâce à un temps très frais et arrosé durant la première quinzaine de décembre, l’enneigement avait bien démarré dans les montagnes de l’Île de Beauté. Mais avec le temps doux qui règne depuis une dizaine de jours, il a régressé mais reste correct pour un début de saison.
L’enneigement débute en pente nord vers 1400 m d’altitude dans le massif du Cinto-Rotondo, 1500 m dans celui du Renoso-Incudine. En versant sud, il débute dans les deux massifs vers 1600 m.
Dans les deux massifs, on ne trouve de la neige à 1500 m que dans les versants nord, 5 à 10 cm.
À 2000 m, l’épaisseur de neige au sol est partout de 50 cm en versant nord, 25 cm en versant sud.
À 2500 m, les épaisseurs deviennent importantes, 1,40 m à 1,50 m selon les endroits.

Vosges

Le redoux et la pluie ont eu raison du petit couvert neigeux qui s’était constitué durant la première quinzaine de décembre.

Jura

La douceur des températures et le vent ont fait disparaître la neige en dessous de 1200 m d’altitude.
Plus haut, il reste, à 1400 m, 10 à 30 cm de neige, selon l’orientation des pentes et leur exposition aux vents.

Massif central

L’enneigement a souffert du redoux et de la pluie, mais la neige est encore présente à partir de 1200 m. 
Dans le massif du Sancy, les épaisseurs de neige en versant nord sont modestes : 15 cm à 1300 m, 40 cm à 1500 m. En versant sud, elles sont moindres, respectivement 7 et 30 cm.
Dans les monts du Cantal, il y a un tout petit peu plus de neige : en versant nord 20 cm à 1300 m, 40 cm à 1500 m ; en versant sud, respectivement 10 et 30 cm.