A la une © Infoclimat / jjk92

Infoclimat / jjk92

Météo : une fin de semaine toujours instable et fraîche

17/05/2024

Cette fin de semaine, le temps demeure très instable sur tout le pays, avec des averses et des orages. L'extrême Nord-Est est concerné par un axe pluvieux entre jeudi soir et vendredi soir. Le reste de la France connaît souvent des averses, voire des orages jusqu'à lundi inclus.

La goutte froide atlantique (dépression dans les couches supérieures de l’atmosphère associée à de l’air froid) reste dans le Golfe de Gascogne pour ce long week-end et se comble très lentement, c’est à dire qu’elle va perdre en intensité, sans disparaître véritablement. Son influence perturbée, instable, persiste ainsi sur la France ces prochains jours.

Des phénomènes assez forts peuvent se produire par endroits. Restez informés en consultant la Vigilance de Météo-France.
 

Le temps passe et les jours se ressemblent

L'axe pluvieux qui s'est mis en place sur le Nord-Est a déjà apporté ce vendredi des cumuls importants. Les pluies soutenues se prolongent toute la journée jusqu'en soirée de vendredi.

Les régions du Sud-Ouest au Massif central et au Sud-Est connaîtront également de fortes averses vendredi, avec des cumuls de pluie parfois importants et de la grêle par endroits.

Le temps ce week-end sera semblable aux dernières journées, avec le matin un ciel partagé entre nuages et franches éclaircies, et l’après-midi une intensification des phénomènes météo avec des averses qui se généraliseront et des orages qui se développeront.

Samedi et dimanche, des remontées pluvio-instables depuis l’Espagne favoriseront la formation des orages dans le Sud-Ouest. Lundi sera également dans la continuité du week-end, avec des averses particulièrement actives sur une moitié ouest et un risque d’orages généralisé aux deux tiers sud du pays. Le pourtour méditerranéen sera cependant localement épargné. Comme la veille, le temps restera plus clément sur une frange nord du pays, notamment près des côtes de la Manche.

Les températures progresseront lentement au fil des jours, pour rejoindre tout juste les normales de saison.