A la une Vue de la webcam de la base Dumont d'Urville ce vendredi matin.

François Gourand / IPEV

Recul record de la banquise antarctique cet été 2022 !

25/02/2022

Pour la première fois depuis le début du suivi régulier de l'extension de la banquise antarctique à l'aide des satellites (1979), l'extension de la banquise antarctique est passée sous le seuil symbolique des 2 millions de km2* dimanche 20 février.
Le record de faible extension du 3 mars 2017 (2,11 millions de km2) avait déjà été battu depuis le 16 février, et il est continuellement repoussé depuis.

Première fois sous la barre des 2 millions de km2

On se trouve fin février à la période climatologique du minimum annuel de la banquise antarctique, qui achève à cette date l'été austral. La dernière valeur record fournie par le NSIDC de 1,937 millions de km2 le mercredi 23 février pourrait donc être légèrement améliorée encore dans les prochains jours, avant une reprise inexorable de la banquise début mars.

Au début des années 2010, la banquise antarctique a connu une augmentation importante de son extension, et un record d'extension maximale avait ainsi été établi en septembre 2014, fin de l'hiver austral, où l'on avait dépassé pour la première fois la barre des 20 millions de km2.
Depuis cette date, on a observé une diminution sensible de la banquise antarctique, dont les causes ne sont pas clairement identifiées. L'influence de configurations météorologiques particulières est cependant probable, sur une mer plus chaude que la normale, engendrant des vents forts qui pourraient pousser la glace vers les latitudes plus basses, et plus chaudes.

Parallèlement à ce constat global à l'échelle du continent, la situation semble suivre localement la même tendance en Terre Adélie, petite partie revendiquée par la France, où se trouve la base permanente Dumont d'Urville. Le littoral de la Terre Adélie, situé entre 137° et 142° de longitude Est, est entièrement libre de glace en cette fin février 2022, facilitant les opérations logistiques de ravitaillement de la base par l'Astrolabe, patrouilleur polaire opéré par la Marine nationale. La base elle-même, située sur l'île des Pétrels, est entièrement entourée d'eau depuis le début de l'année 2022, chose qui ne s'était pas produite pendant de nombreuses années, particulièrement dans les années 2010. Lors de la fin des étés 2014 et 2017, la mer libre de glace se trouvait même à des dizaines de km de la base, et d'une façon générale la banquise était beaucoup plus présente sur la zone.

 *Zone de l'océan couverte par au moins 15% de banquise.

Extension de la banquise antarctique. © EUMETSAT OSI SAF