Infos climat Des gelées aux premiers jours de chaleur : un début mai contrasté !

Getty Images

Des gelées aux premiers jours de chaleur : un début mai contrasté !

06/05/2021

Le mois de mai est connu pour son temps contrasté, comme tous les mois du printemps, une saison de transition. Avec la durée des jours qui rallonge, le passage de la saison froide aux chaleurs estivales intervient progressivement mais jamais de façon linéaire. Selon le positionnement des anticyclones et des dépressions, la France peut se retrouver sous l’influence de masses d’air chaud d’origine tropicale, ou de masses d’air polaire, encore bien froides. La variabilité d’une année à l’autre (ou variabilité interne du climat) est ainsi particulièrement marquée au printemps comme au mois de mai. Ces dernières années nous en offrent une belle illustration.

Un début mai 2021 bien frais comparé à 2020...

Le mois de mai 2021 a commencé dans une ambiance fraîche sous l’influence d’une masse d’air ayant voyagé depuis les pôles. De nombreuses gelées ont été observées sur le nord du pays, avec parfois des records mensuels. Un flux d’ouest s’est ensuite mis en place le 4 mai apportant des précipitations dans une masse d’air plus doux. Les minimales se sont ainsi nettement radoucies mais les maximales sont restées encore timides sous les nombreux nuages ou les passages pluvieux.
Ainsi, sur les 5 premiers jours de mai 2021, les températures plafonnent en moyenne sous les normales de saison avec une anomalie de -2,3 °C pour la température moyenne.
La configuration était toute autre juste un an avant. Avec des conditions anticycloniques dominantes sur le nord de la France favorisant un temps remarquablement sec et ensoleillé dans un courant de nord-est dominant, le mois de mai 2020 se plaçait au 5e rang des mois de mai les plus chauds depuis 1900, avec une anomalie de +1,5 °C. Sur les 5 premiers jours, l’anomalie était de +2,5 °C.

… Mais dans la lignée de 2019

On se rappelle aussi du mois de mai 2019, très frais en début de mois (avec une anomalie de -1,9 °C sur les 5 premiers jours), qui s’était terminé avec un déficit thermique de -1,1 °C sur le mois. Le mois de mai 2019 avait été le plus frais depuis mai 2013 (-2.3°C/normale). Le record du mois de mai le plus froid date de 1941 ex aequo avec 1902 (-3.7°C/normale).

Écart à la moyenne mensuelle de référence 1981-2010 de la température moyenne agrégée pour les mois de mai de 1947 à 2020.

Une bouffée chaude pour ce week-end

Avec le flux qui va basculer au sud à l’avant d’un vaste thalweg sur le proche Atlantique, une masse d’air particulièrement chaud pour la saison va gagner le sud du pays samedi. On devrait observer les premiers 30 °C de l’année en France, notamment dans le Sud-Ouest.
Ce pic de chaleur sera cependant de courte durée et prendra fin avec une forte dégradation orageuse attendue entre dimanche et lundi, comme pour nous rappeler que le mois de mai peut être changeant !