Changement climatique La hausse des températures en France se poursuit dans le climat futur

Getty Images

Le climat futur en France

28/02/2020

La hausse des températures en France métropolitaine se poursuit dans le climat futur au cours du XXIe siècle, quel que soit le scénario considéré. Sans politique climatique, le réchauffement pourrait atteindre 4 °C à l'horizon 2071-2100 par rapport à la période 1976-2005.

Le climat futur en France à l'horizon 2050

En métropole dans un horizon proche (2021-2050) :

  • une hausse des températures moyennes entre 0,6 et 1,3 °C (plus forte dans le Sud-Est en été) ;
  • une augmentation du nombre de jours de vagues de chaleur en été, en particulier dans les régions du quart sud-est ;
  • une diminution du nombre de jours anormalement froids en hiver sur l'ensemble de la France métropolitaine, en particulier dans les régions du quart nord-est.

Anomalie de température moyenne quotidienne : écart avec la période de référence (en °C). © DRIAS.

Le climat futur en France d'ici la fin du siècle

D'ici la fin du siècle (2071-2100), les tendances observées en début de siècle s'accentueraient, avec notamment :

  • une forte hausse des températures moyennes pour certains scénarios : de 0,9 °C à 1,3 °C pour le scénario de plus faibles émissions de gaz à effet de serre (RCP 2.6), mais pouvant atteindre de 2,6 °C à 5,3 °C en été pour le scénario de croissance continue des émissions (RCP 8.5) ;
  • un nombre de jours de vagues de chaleur qui pourrait dépasser les 20 jours au Sud-Est du territoire métropolitain pour le scénario RCP 8.5 ;
  • la poursuite de la diminution des extrêmes froids ;
  • des épisodes de sécheresse plus nombreux dans une large partie sud du pays, pouvant s'étendre à l'ensemble du pays ;
  • un renforcement des précipitations extrêmes sur une large partie du territoire, mais avec une forte variabilité des zones concernées.

En outre-mer, les températures pourraient augmenter fortement (jusqu'à 3,5 °C), contrairement aux précipitations qui vont diminuer, en particulier pendant la saison sèche. En fin de siècle, il est probable que la fréquence des cyclones tropicaux diminuera ou restera la même. Les précipitations moyennes et la vitesse moyenne du vent maximal associées aux cyclones tropicaux pourraient augmenter.

Des scénarios climatiques régionalisés

Pour analyser le futur du climat, les experts du Groupe  d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) utilisent (5e rapport d'évaluation du Giec) quatre trajectoires d'émissions et de concentrations de gaz à effet de serre, d'ozone et d'aérosols, ainsi que d'occupation des sols baptisés RCP (« Representative Concentration Pathways » ou « Profils représentatifs d'évolution de concentration »). Ces RCP sont utilisés par les différentes équipes d'experts (climatologues, hydrologues, agronomes, économistes …), qui travaillent en parallèle. Les climatologues en déduisent des projections climatiques globales ou régionales. Les économistes établissent des scénarios qui explorent toutes les possibilités d'évolutions technologiques et socioéconomiques compatibles avec les RCP.

Cette approche permet de prendre en compte l'effet des politiques climatiques sur la réduction d'émission de gaz à effet de serre, et de tenir compte des évolutions du contexte socioéconomique depuis la fin des années 1990.

Les simulations climatiques globales renseignent sur l'évolution du climat à l'échelle du globe. Pour affiner le diagnostic à l'échelle de la France, les scientifiques ont produit des simulations régionalisées grâce à deux modèles régionaux : Aladin-Climat et WRF (Weather Research and Forecasting Model). La régionalisation des simulations climatiques globales de départ a été réalisée de sorte à passer de manière continue de la résolution la plus basse mise en œuvre pour les simulations globales des rapports du Giec (de l'ordre de 200 km) à une résolution de 12 km.

Ces projections sont visibles sous forme de carte sur www.drias-climat.fr qui reprend l'ensemble des données existantes concernant l'impact du changement climatique en France.