Infos climat Sécheresse _ illustration

Getty Images

Sécheresse : des sols encore très secs à l'est du pays

10/09/2020

La sécheresse des sols superficiels conserve, sur les trois derniers mois, un caractère sévère au nord d'une diagonale allant de l'est de la Normandie au nord de la Corse. Les pluies au mois d'août ont été très contrastées selon les régions. Elles ont notamment été très déficitaires à l'est du pays.

Il convient de distinguer la sécheresse météorologique, de la sécheresse agricole et de la sécheresse hydrologique.
• La sécheresse météorologique correspond au déficit de précipitations et peut être calculée sur un mois, sur une saison ou sur une période plus longue.
• La sécheresse des sols, dite " agricole ", se caractérise par un déficit en eau des sols superficiels (entre 1 et 2 m de profondeur), suffisant pour altérer le bon développement de la végétation. Elle dépend des précipitations et de l'évapotranspiration des plantes. Cette notion tient compte de l'évaporation des sols et de la transpiration des plantes (l'eau puisée par les racines est évaporée au niveau des feuilles). La sécheresse agricole est donc sensible aux précipitations, à l'humidité et à la température de l'air, au vent mais aussi à la nature des plantes et des sols.
• La sécheresse hydrologique se manifeste enfin lorsque les lacs, rivières ou nappes souterraines montrent des niveaux anormalement bas. Elle dépend des précipitations mais aussi de l'état du sol influant sur le ruissellement et l'infiltration. Le réseau hydrographique et les caractéristiques des nappes déterminent les temps de réponse aux déficits de précipitations observés sur différentes périodes.

Des pluies contrastées en août

La pluviométrie a été géographiquement très contrastée. Les passages perturbés ont été fréquents, des Hauts-de-France à la Bretagne et au nord de la Nouvelle-Aquitaine, avec des précipitations qui ont atteint une fois et demie à deux fois et demie la normale. Sur le reste du pays, les épisodes pluvieux ont été plus rares mais le plus souvent orageux et localement intenses, avec des précipitations excédentaires sur les Alpes notamment. Les cumuls pluviométriques sont restés très déficitaires, de l’est des Hauts-de-France à la Lorraine, du Berry à la Franche-Comté ainsi que sur la région Paca et l’est de la Corse. En moyenne sur le pays et sur le mois, le déficit a été proche de 10 %.

Des sols très secs à l'est

La sécheresse des sols superficiels conserve sur les trois derniers mois un caractère sévère, de l’est de la Normandie aux Hauts-de-France jusqu’au Grand-Est, à la Bourgogne - Franche-Comté et au nord de la région Auvergne - Rhône-Alpes ainsi que sur le littoral nord de la Corse, avec des sols superficiels très secs à extrêmement secs.

Pour plus de détails, lire notre dernier bulletin de suivi hydrologique complet.