A la une Inondations en Nouvelle-Galles du Sud, Australie.

GettyImages

Pluies et inondations en Australie

03/03/2022

Depuis une dizaine de jours, la côte Est de l’Australie connaît de fortes pluies et d’importantes inondations. Les autorités australiennes ont ordonné, ce jeudi, à environ 200 000 personnes d’évacuer, et ont demandé à 300 000 autres de se préparer à recevoir un ordre similaire prochainement.

Des précipitations jamais vues en Nouvelle-Galles du Sud

Durant la journée du 25 février, sous des pluies orageuses, les stations de Mount-Glorious (au nord-ouest de Brisbane) et de Pomona ont respectivement enregistré des cumuls de pluie de 709 mm et 541 mm. Puis le 27 février, à Rosebank, dans le nord-est de la Nouvelle-Galles du Sud, le Bureau Of Meteorology (BOM) a mesuré un total de pluie quotidienne de 701,8 mm, du jamais-vu dans cet état depuis 1954. En une semaine, entre le 22 février et le 1er mars, les cumuls de pluie sont montés jusqu’à 1 346 mm à Uki, dans l’extrême nord-est de la Nouvelle-Galles du Sud (à Uki la normale mensuelle en février ou en mars est d'environ 150 mm).

Hier, 2 mars, les plus fortes pluies se sont décalées vers le sud, plus de 200 mm de pluie ont été relevés à 100 km au sud de Sydney, à Robertson.

Cumuls de pluie hebdomadaires jusqu'au 1er mars 2022 sur l'Australie. © BOM.

Et ce n'est pas terminé !

Aujourd’hui, la côte Est australienne pourrait à nouveau enregistrer des cumuls de pluies de l’ordre de 50 à 100 mm. Une petite accalmie se dessinera vendredi et samedi mais, dès dimanche, la situation météorologique redeviendra favorable à des épisodes de fortes pluies.

Plusieurs conditions se télescopent

  • La Niña : le cycle Niño/Niña est dans une phase La Niña qui occasionne des eaux de surface du Pacifique anormalement chaudes dans l’ouest du bassin et potentiellement des pluies plus intenses entre l’Asie du Sud-Est et l’Australie. Au sortir de l’été, la mer de Corail et la mer de Tasman sont à leur maximum de températures, il y a donc davantage d’évaporation et d’eau précipitable disponible.
  • Le contexte météorologique : l’anticyclone a glissé sur la mer de Tasman et la Nouvelle-Zélande, permettant aux systèmes dépressionnaires de circuler sur le nord de l’Australie. Un flux d’est maritime s’est établi sur la façade orientale de l’île-continent.
  • Le relief : les cordillères montagneuses proches de la côte Est de l’Australie soulèvent et bloquent les systèmes pluvieux, à l’image de ce que nous connaissons en France lors des épisodes méditerranéens.