Planète Image du satellite GOES16 le 29 septembre 20212020 à 0745 UTC.

Météo-France

Sam, ouragan majeur dans l’Atlantique, poursuit sa route

29/09/2021

Sam, le 18e phénomène tropical nommé de la saison, s’est intensifié extrêmement rapidement ce week-end pour atteindre le haut de la catégorie 4 sur l’échelle Saffir-Simpson*. Il s’agit du 4e ouragan majeur (catégorie 3 ou plus) de la saison.

Restez informés sur notre site local.

Trajectoire et intensité prévues ces prochains jours

(Mise à jour le 29 septembre au matin).

L'ouragan Sam, ouragan de catégorie 4, s'est renforcé au cours des dernières heures, avec des vents qui atteignent maintenant 220 km/h, et jusqu'à 270 km/h en rafales. Le centre de l'ouragan est situé à un peu plus de 700 km à l'est de la Guadeloupe. Il se déplace vers le nord-ouest plutôt lentement, à environ 15 km/h. Les vents de force ouragan s'étendent jusqu'à 65 km de son centre, et ceux de tempête jusqu'à 220 km. Malgré son imposante masse nuageuse, Sam reste un ouragan majeur de petite taille.

Il évolue dans un environnement favorable à son intensification, puis devrait commencer à perdre progressivement en intensité à partir de vendredi. Il restera cependant très probablement un ouragan majeur durant les 3 prochains jours. Sa trajectoire le dirige actuellement vers le nord-ouest, puis devrait s'orienter vers le nord à partir de vendredi en l'éloignant de l’arc antillais.

Les modèles de prévision convergent maintenant vers le scénario le plus probable d'une trajectoire à plus de 400 km au nord-est de l'arc antillais, sans impact direct dû aux vents violents ou aux très fortes pluies proches de son centre.

Malgré tout, il faut s’attendre au cours des 3 prochains jours :

  • à l'arrivée d'une longue houle énergétique de nord-est, provoquant des déferlements de plus en plus importants sur les côtes des îles les plus proches, comme Saint-Martin ou Anguilla. Cela sera moins le cas en Guadeloupe et en Martinique où les creux ne devraient pas dépasser 2 m à 2,50 m (contre 2,50 à 3 m pour Saint-Martin) ;
  • à des pluies qui pourront encore être localement intenses et orageuses du fait de l'évolution diurne amplifiée par les vents faibles, et aussi du passage des bandes périphériques que l'ouragan traîne derrière lui.

Trajectoire de Sam prévue ces prochains jours - © Météo-France

Un point sur la saison cyclonique 2021 dans l’Atlantique

La saison 2021 est très active, plus active que la normale, selon la plupart des critères : nombre de phénomènes nommés, nombre d’ouragans, nombre d’ouragans majeurs, énergie cyclonique accumulée ou nombre de jours avec un ouragan majeur actif.

Avec pratiquement deux fois plus de phénomènes nommés que la normale, cette saison est remarquablement active en terme de nombre de phénomènes, et au 27 septembre, seule la saison 2020 avait été aussi riche en phénomènes nommés (depuis le début de l’ère satellitaire en 1966).

En revanche, nombre de ces phénomènes ont eu une durée de vie très courte (9 phénomènes sont restés nommés moins de 2 jours, dont le dernier en date, Teresa, entre le 24 et le 25 septembre), ce qui se ressent sur l’énergie cyclonique accumulée, seulement légèrement supérieure à la normale, ainsi que sur le nombre de jours avec un phénomène nommé (tempête ou ouragan), inférieur lui à la normale.

Cependant, la longue durée de vie prévue de Sam en tant qu’ouragan majeur devrait rebattre les cartes et augmenter très sensiblement l’énergie cyclonique accumulée, ainsi que le nombre de jours avec un système actif.

Enfin, deux amas convectifs sont surveillés actuellement, tous deux issus de lignes de grains africaines selon le schéma classique en cette période de la saison, et pourraient ces prochains jours évoluer en tempêtes tropicales.

* L'échelle de Saffir-Simpson mesure la force des cyclones. Elle compte 5 catégories, 1 étant la plus faible et 5 la plus forte.