Infos climat Un été assez maussade.

GettyImages

Un été 2021 assez maussade

10/09/2021

Bilan définitif
(Été météorologique : juin - juillet - août)
Après un mois de juin au 5e rang des mois de juin les plus chauds depuis 1900, juillet et août ont été ponctués de plusieurs refroidissements marqués. Malgré un épisode précoce de fortes chaleurs sur le pays courant juin, puis un épisode caniculaire sur le Sud-Est mi-août, la France n’a pas connu d’été aussi frais depuis 2014.

Le début de cet été a été remarquablement pluvieux. De nombreux orages parfois violents se sont accompagnés localement de pluies intenses provoquant des inondations. Le cumul des précipitations de juin et juillet moyenné sur la France a été au 3e rang des plus élevés depuis 1959, comparable a celui de 1977 mais loin derrière celui de 1987. Enfin, début juillet, la tempête Zyprian, exceptionnelle pour la saison a touché la pointe bretonne et les côtes de la Manche.

Températures

Après un début d’été très chaud, des périodes de fraîcheur marquée ont alterné avec quelques épisodes de forte chaleur, et les températures ont été en moyenne proches des valeurs de saison sur la majeure partie de l’Hexagone. Sur le pourtour méditerranéen et la Corse, toutefois, elles ont été généralement 1 à 2 °C au-dessus des normales*. À l’échelle de la France et de la saison, la température moyenne de 20,0 °C a été supérieure à la normale* de 0,4 °C.

Écart à la moyenne saisonnière de référence 1981-2010 de la température moyenne, été 2021. © Météo-France.

Précipitations

Les précipitations, très abondantes du Nord-Est au Centre-Est, ont été excédentaires sur une grande partie du territoire. De la frontière belge à la Bretagne et au nord de la Nouvelle-Aquitaine ainsi que du Grand Est au nord d’Auvergne-Rhône-Alpes, les cumuls de pluie ont souvent dépassé une fois et demie la normale*. En revanche, la pluviométrie a été déficitaire sur le piémont pyrénéen ainsi que du Gard à la Côte d’Azur et en Corse. Le déficit, parfois supérieur à 50 % sur la Provence et les Pyrénées-Orientales, a localement dépassé 80 % sur l’ouest et le nord de l’île de Beauté. En moyenne sur la France, l’excédent a été supérieur à 20 %.

Cumul saisonnier des précipitations, été 2021. © Météo-France.

Rapport à la moyenne saisonnière de référence 1981-2010 des cumuls des précipitations, été 2021. © Météo-France.

Ensoleillement

L’ensoleillement a été à peine de saison sur la majeure partie du pays, voire souvent déficitaire** de plus de 10 % de la Haute-Normandie aux Vosges et au nord de l’Auvergne ainsi que sur l’ouest du piémont pyrénéen.

Rapport à la moyenne saisonnière de référence 1991-2010 de la durée d’ensoleillement, été 2021. © Météo-France.

*Moyenne de référence 1981-2010.
**Moyenne de référence 1991-2010.

Le bilan complet de l'été 2021

Pour en savoir plus, retrouver le bilan climatique complet de l'été 2021