Infos climat Un mois de juillet globalement plus froid, plus humide et moins ensoleillé que la normale.

Infoclimat / Thomasdu24570

Juillet 2021 : souvent frais et pluvieux

02/08/2021

Le mois de juillet a été marqué par un temps assez maussade, faisant suite à un mois de juin déjà bien arrosé. Des perturbations actives se sont succédé sur la France dans une ambiance souvent fraîche, hormis du 17 au 23. Elles se sont accompagnées de précipitations très abondantes sur un large quart nord-est, notamment autour du 14 juillet. Par ailleurs, la tempête « Zyprian », exceptionnelle pour la saison, a touché la pointe bretonne et les côtes de la Manche les 5 et 6 avec des vents supérieurs à 100 km/h.

Des températures souvent fraîches pour la saison

Les températures sont restées inférieures aux normales une grande partie du mois, notamment du 12 au 16 avec un pic de fraîcheur marqué. Toutefois, du 18 au 23, la chaleur s’est provisoirement installée avec des maximales dépassant 30 °C sur l’ouest et le sud du pays. En moyenne, les températures ont été proches des valeurs de saison sur la majeure partie du pays. Les maximales ont été en revanche plus contrastées, généralement 1 à 3 °C en dessous des normales, du Sud-Ouest au Centre-Est et au Nord-Est mais souvent 1 à 2 °C au-dessus sur la côte provençale et la Corse. La température moyenne de 20,7 °C sur la France et sur le mois a été inférieure à la normale* de 0,1 °C.

Évolution des températures minimales et maximales quotidiennes par rapport à la normale en France - Juillet 2021 - © Météo-France.

Écart à la normale de la température moyenne en France - Juillet 2021 - © Météo-France.

Températures et précipitations en France - Juillet 1959 à 2021 - © Météo-France.

Des précipitations très excédentaires

Les passages perturbés ont été fréquents sur une grande partie de l’Hexagone avec 8 à 15 jours de pluie soit 2 à 8 jours de plus que la normale. Ils ont en revanche été rares sur le Roussillon, la Provence et la Corse. Les cumuls mensuels de précipitations ont dépassé 100 mm sur le Nord-Est et le Centre-Est ainsi que plus localement du Centre-Val de Loire au nord de l’Occitanie, sur le Morbihan, les Hauts-de-France et l’Île-de-France. Excédentaires de plus de 20 % sur une grande partie de l’Hexagone, les cumuls ont souvent atteint une fois et demie à trois fois la normale sur le sud de la Bretagne, de l’est des Hauts-de-France au Centre-Val de Loire et au Limousin, du Grand Est à Rhône-Alpes, sur une grande partie de l’Occitanie et plus localement sur l’est de la Corse. Les pluies, plus conformes à la normale, du Poitou et du sud des Pays de la Loire au Pays basque et près des Pyrénées, ont été déficitaires de plus de 50 % sur la Côte d’Azur, le Var et une grande moitié ouest de la Corse.  En moyenne sur le pays et sur le mois, l’excédent* a été proche de 50 %, classant ce mois de juillet parmi les dix mois de juillet les plus arrosés sur la période 1959-2021. 

Cumul de précipitations en France - Juillet 2021 - © Météo-France.

Rapport à la moyenne mensuelle des cumuls de précipitations en France - Juillet 2021 - © Météo-France.

Un soleil bien timide

L’ensoleillement a été déficitaire** sur la quasi-totalité du pays. Le déficit a souvent dépassé 10 %, de l’ouest des Pyrénées au nord des Alpes, au sud de l’Alsace et des Hauts-de-France ainsi que sur la pointe bretonne, voire localement 20 % sur le Centre-Est, le Finistère, le sud de l’Aquitaine et les Hautes-Pyrénées avec seulement 156 heures à Pau (Pyrénées-Atlantiques) ou 193 heures à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

*Moyenne sur la période 1981-2010.
**Moyenne sur la période 1991-2010.

Rapport à la moyenne mensuelle de la durée d'ensoleillement en France - Juillet 2021 - © Météo-France.