A la une Retour sur l'épisode de chaleur exceptionnel.

Infoclimat / bernardt60

Vague de chaleur exceptionnelle et précoce : de nombreux records battus

20/06/2022

La vague de chaleur, débutée le 15 juin, concerne encore la façade est du pays, mais à un niveau moindre que vendredi et samedi dernier. Elle est la plus précoce jamais enregistrée (début des mesures en 1947) au niveau national et une des plus intenses. De nombreux records mensuels de température ont été battus, et même quelques records absolus.

La 2e journée la plus chaude en juin, après 2019

L'indicateur thermique national* a atteint 27,38 °C le samedi 18 juin 2022, au 2e rang des journées de juin les plus chaudes (27,95 °C le 27/06/2019). Il n'a jamais fait aussi chaud aussi tôt dans la saison.

L'anomalie thermique  (différence par rapport à la normale) a atteint 8,86 °C (deuxième valeur la plus élevée jamais enregistrée en France derrière les 9,13 °C du 16 décembre 1989).

* L'indicateur thermique national est la moyenne des températures minimale et maximale quotidiennes de 30 stations représentatives sur le territoire.

Jusqu'à 43 °C à Arcachon samedi

Dès jeudi 16 juin, les 40 °C ont été atteints à Saint-Jean-de-Minervois (34). Ce sont les 40 °C les plus précoces en France hors Corse (en Corse on a relevé 40,1 °C le 14 juin 2019).

Vendredi 17 et samedi 18, les températures maximales ont souvent dépassé les 40 °C dans le Sud-Ouest, et du Languedoc au Gard. La valeur la plus élevée relevée pendant l'épisode a été 43,0 °C à Arcachon (33) le 18 juin.

Quelques villes ont battu leur record absolu de température, c'est-à-dire qu'il n'y avait jamais fait aussi chaud, quelque soit la période de l'année :

  •  Tarbes (65 ) : 39,2 °C le 18 juin 2022, ancien record : 39,0 °C le 13 août 2003 (mesures depuis 1944) ;
  •   Cap Ferret (33) : 41,9 °C le 18 juin 2022, ancien record : 41,3 °C le 4 août 2003 (mesures depuis 1921) ;
  •   Biarritz (64) : 42,9 °C le 18 juin 2022, ancien record : 40,6 °C le 4 août 2003 (mesures depuis 1953) ;
  •   Rochefort (17) : 40,6 °C le 18 juin, ancien record : 40,1 °C le 8 août 2003 (mesures depuis 1992).

De nombreux records de chaleur ont été battus lors de la vague de chaleur de juin 2022.

Des records mensuels de température maximale dans de nombreuses régions

De très nombreuses villes ont battu leur record de température maximale pour un mois de juin.

En voici une liste non exhaustive :

  • 40,6 °C à Carcassonne (11), record mensuel, précédent record 39,8 °C le 21/06/2003, valeur supérieure au record mensuel de juillet (40,2 °C le 06/07/1982 aussi (mesures depuis 1948) ;
  • 40,2 °C à Saintes (17) le 18 juin, record mensuel, précédent record 39,1 °C le 29/06/1950, record centenaire battu (mesures depuis 1916) ; 
  • 40,1 °C à Niort (79), record mensuel, ancien record : 38,0 °C le 27/06/2019 (mesures depuis 1958) ;
  • Cap Béar (66)  le 14/06/2022 : 37,0 °C, ancien record : 36,4 °C le 28/06/2019 (mesures depuis 1921). Record mensuel d'autant plus significatif qu'il est battu en pleine nuit ;
  • Cognac (16)  : 40,0 °C, ancien record : 38,2 °C le 30/06/1952 (mesures depuis 1945) ;
  • Dinard (35), (station ouverte en 1950) avec 35,5 °C (précédent record 33,8 °C le 28/06/2019) ;
  • Toulouse-Francazal (31)  : 39,6 °C, ancien record : 39,3 °C le 21/06/2003 (calcul depuis le 19/06/1922) ;
  • Orléans (45)  : 37,9 °C, ancien record : 36,9 °C le 29/06/2019 (calcul depuis le 01/01/1938) ;
  • Nantes-Bouguenais (44)  : 39,1 °C, ancien record : 38,6 °C le 27/06/2019 (calcul depuis le 01/05/1945) ;
  • Besançon (25)  : 36,6 °C, ancien record : 35,8 °C le 26/06/2019 (calcul depuis le 01/12/1884) ;
  • Rouen - Jardin (76)  : 39,1 °C, ancien record : 38,3 °C le 29/06/2019 (calcul depuis le 01/01/1977) ;
  • Arras (62)  : 34,4 °C, ancien record : 34,1 °C le 21/06/2017 (mesures depuis le 01/01/1987).

Des nuits tropicales

Les nuits aussi sont restées chaudes et plusieurs villes ont battu des records de températures minimales.

Certaines stations n'avaient jamais mesuré de nuits aussi chaudes.

Des records absolus ont ainsi été enregistrés à :

  • Besançon (25) le 19/06/2022 : 23,0 °C, ancien record : 22,8 °C le 28/07/2020 (mesures depuis 1885) ;
  • Vichy-Charmeil (03)  : 24,2 °C, ancien record : 23,5°C le 21/08/2020 (mesures depuis 1941) ;
  • Villefranche (69)  : 27,0 °C, ancien record : 23,8 °C le 07/07/2015 (mesures depuis 1934) ;
  • Epinal (88)  : 24,2 °C, ancien record : 22,2 °C le 26/07/2019 (mesures depuis 1986) ;
  • Chatillon/Seine (21)  : 24,2 °C, ancien record : 21,8 °C le 08/08/1992  (mesures depuis 1946) ; record absolu battu de 2,4 °C (mesures depuis 1946).

On peut aussi citer quelques records pour un mois de juin à :

  •  Noirmoutier (85) : 22,9 °C, ancien record : 22,5 °C le 27/06/2019 (mesures depuis 1959) ;
  •  Avignon (84) : 25,1 °C, ancien record : 23,9 °C le 27/06/2008 (calcul depuis le 01/01/1994) ;
  • Clermont-Ferrand (63)  : 23,4 °C, ancien record : 22,6 °C le 12/06/1931 (mesures depuis 1923).

La vague de chaleur la plus précoce

Avant cette vague de chaleur, on dénombrait 8 autres épisodes au moins de juin. Celle de 2022 est la plus précoce, et aussi la plus intense après 2019.