Infos climat le Globe Terrestre

GettyImages

Monde : plus d'extrêmes en 2020 après une année 2019 exceptionnelle

17/01/2020

L'année 2019 est la deuxième année la plus chaude jamais observée à l'échelle de la Terre, derrière l'année 2016. L'OMM (l'Organisation mondiale de la Météorologie) vient de le confirmer, en s'appuyant sur l'analyse consolidée des données internationales.

Deuxième année la plus chaude dans le monde

La température mondiale annuelle de 2019 est supérieure de 1,1 °C à la moyenne de la période 1850-1900, qui est utilisée pour représenter les conditions préindustrielles. 2016 demeure l'année la plus chaude jamais enregistrée en raison de la conjonction d'un très fort épisode El Niño, lequel entraîne une hausse des températures, et du changement climatique à long terme.

«La température moyenne de la planète a augmenté d'environ 1,1 °C depuis l'époque préindustrielle et le contenu thermique des océans a battu un record», a déclaré le secrétaire général de l'OMM, M. Petteri Taalas. «Si nous poursuivons notre trajectoire actuelle d'émissions de dioxyde de carbone, la température devrait augmenter de 3 à 5 °C d'ici à la fin du siècle.»

L'année 2019 clôt ainsi une décennie 2010-2019 record dans le monde. Depuis les années 1980, chaque décennie a été plus chaude que la précédente. À l'échelle du globe, ces 5 dernières années sont aussi  les cinq années les plus chaudes jamais observées sur la planète.

Image illustration hiver 2019-2020

Plus de phénomènes extrêmes en 2020

Les températures record de l'année 2019 ont été accompagnées d'événements extrêmes, engendrant des incendies dévastateurs en Australie, une accéleration de la fonte des glaces en Arctique, des canicules sans précédent en Europe ainsi qu'une hausse record du niveau de la mer, l'augmentation du contenu thermique des océans et de leur acidification.

Pour l'OMM, " En 2020 et au cours des prochaines décennies, nous nous attendons à de nombreux phénomènes météorologiques extrêmes, sous l'influence des niveaux records de gaz à effet de serre dans l'atmosphère" 

Image satellite : l'Australie en proie à des incendies dévastateurs. © Météo-France.

En Europe

À l'échelle de l'Europe, 2019 est l'année la plus chaude jamais mesurée avec une anomalie de température de 1,24 °C, conclut l'organisme européen Copernicus Climate Change Service.

Anomalie de températures sur le globe en 2019. © ECMWF, Copernicus Climate Change Service.

Et en France ?

En France, 2019 est la 3e année la plus chaude jamais mesurée avec une température moyenne de 13,7 °C et une anomalie de +1,1 °C. 2019 a été jalonnée par une succession de mois « chauds » à l'exception des mois de janvier et novembre proches de la normale, et du mois de mai plus frais (- 1,1 °C).  

Deux épisodes de canicule ont concerné la France, du 25 au 30 juin, puis du 21 au 26 juillet, s'accompagnant de nombreux records sur l'ensemble du pays. De plus, en 2019, un nouveau record absolu de chaleur pour la France a également été battu le 28 juin avec 46 °C à Vérargues dans l'Hérault.