Infos climat Image du satellite défilant Suomi-NPP du 14 décembre. Vue du ciel : la neige sur tous les reliefs qui émergent au-dessus d’une couche de nuages bas installée sur la moitié nord de la France et dans de nombreuses vallées alpines.

Météo-France

De la neige sur tous les massifs français, souvent à assez basse altitude

17/12/2021

L’enneigement est particulièrement remarquable sur les Pyrénées, souvent le meilleur depuis 40 ans à cette période. Il s’est constitué rapidement suite à plusieurs chutes de neige abondantes entre le 23 novembre et le 10 décembre. L’enneigement est également très bon et remarquable sur le nord et l’ouest des Alpes du Nord, de même que sur les Vosges, le Jura et en Corse. Sur ces massifs, de telles épaisseurs de neige mi-décembre se rencontrent une fois tous les 5 à 10 ans. L’enneigement est moindre dans les Alpes du Sud avec un dégradé entre les massifs du nord où l’enneigement est plus conforme aux moyennes de saison et déficitaire sur les massifs les plus au sud.

Record à Piau dans les Pyrénées

Sur les Pyrénées, à Piau, 1 860 m d'altitude, 1,70 m de neige, le 11 décembre 2021, la plus forte épaisseur de neige depuis 40 ans pour ce poste d’observation nivo-météorologique.

Évolution de l'enneigement à la station Nivose de Piau (1 860 m) sur l'hiver en cours. © Météo-France.

Et pour la suite… ?

Dans cette même période de début décembre, les précédents records depuis 40 ans (hiver 1981-1982) étaient de 1,43 m le 12 décembre 2008 et de 1,40 m le 14 décembre 1990.

Comme en 2008-2009 ?

Évolution de l'enneigement à la station Nivose de Piau (1 860 m) sur l'hiver 2008-2009. © Météo-France.

… ou comme en 1990-1991 ?

Évolution de l'enneigement à la station Nivose de Piau (1 860 m) sur l'hiver 1990-1991. © Météo-France.

En attendant de le savoir, en ce début de vacances de Noël, ceux qui ont la chance de séjourner en montagne pourront profiter de cette neige.

Et pour que la montagne reste un plaisir, pratiquants d’activités de randonnée et de hors-piste, informez-vous sur les risques d’avalanche et les prévisions météorologiques.

Alpes du Nord

Un très bon enneigement sur les massifs de la Haute-Savoie, du nord-ouest de l’Isère et de la Savoie, ainsi que sur la frontière italienne, où il est nettement excédentaire pour la saison, souvent remarquable dès 1 000 m à 1 200 m d’altitude. Il se classe parmi les débuts d’hiver les mieux enneigés depuis 40 ans. L’enneigement est moindre sur les massifs intérieurs de Savoie et de l’Isère mais également bon et le plus souvent excédentaire pour une mi-décembre.

Sur les massifs du nord et de l’ouest, les limites d’enneigement continu se situent généralement vers 500 à 700 m. On relève à 1 000 m en versant ombragé, 40 à 60 cm de neige, localement 80 cm, et dès 1 500 m les épaisseurs atteignent 1 m. Plus au sud, la neige est présente à partir de 1 000 m. Sur les massifs intérieurs de Savoie, l’épaisseur de neige atteint 60 à 75 cm en versant ombragé, 1 m à 2 000 m.

L’enneigement s’est constitué très rapidement grâce à d’abondantes chutes de neige entre fin novembre et le 10 décembre où il a parfois atteint des épaisseurs record depuis 40 ans. Depuis le 11 décembre, le retour de conditions anticycloniques douces a favorisé le tassement de l’épaisse couche de neige fraîche et un début de fonte dans les versants bien ensoleillés.

Évolution de l'enneigement à la station Nivose de Le Gua (1 646 m, Vercors) sur l'hiver en cours. © Météo-France.

Évolution de l'enneigement à la station Nivose de La Plagne (1 970 m, Vanoise) sur l'hiver en cours. © Météo-France.

Alpes du Sud

L’enneigement est nettement plus faible sur les Alpes du Sud, beaucoup moins touchées par les chutes de neige de décembre. Toutefois, il est encore assez bon sur les massifs des Hautes-Alpes, un peu faible plus au sud sauf en bordure de la frontière italienne.

Seuls les secteurs les plus au nord des Hautes-Alpes bénéficient d’un enneigement légèrement excédentaire, dans le reste des Hautes-Alpes il est proche des normales de saison, plus au Sud il est déficitaire pour une mi-décembre.

Les limites d’enneigement continu sont encore assez basses, vers 800 à 1 000 m sur la plupart des massifs, à l’exception des massifs les plus au sud où la neige débute encore vers 1 000 à 1 300 m en versants ombragés et 1700 m dans les pentes ensoleillées. Sur les massifs du nord des Hautes-Alpes, on relève 20 à 45 cm de neige à 1500 m, 40 à 70 cm à 2 000 m. En allant vers le sud, les épaisseurs de neige deviennent de plus en plus modestes ; en versants ombragés la couche de neige atteint 15 à 25 cm à 1 500 m, 40 à 50 cm à 2 000 m et seulement 20 cm en versant sud à 2 000 m.

Évolution de l'enneigement à la station Nivose d'Orcières (2 280 m, Champsaur) sur l'hiver en cours. © Météo-France.

Évolution de l'enneigement à la station Nivose de Parpaillon (2 280 m, Embrunnais-Parpaillon) sur l'hiver en cours. © Météo-France.

Pyrénées

L’enneigement est excellent sur la plupart de la chaîne pyrénéenne. Cet enneigement est remarquable, surtout à moyenne altitude, souvent record pour une mi-décembre, à l’exception de l’extrême est où il est plus faible, proche de la moyenne pour la saison. En haute montagne, l’enneigement est très bon mais irrégulier, les combes sont bien chargées, les crêtes et croupes souvent dégarnies.

Un dégradé d’ouest en est avec des limites d’enneigement continu se situant généralement vers 800 à 1 000 m sur une moitié ouest, puis de 1 000 à 1 400 m plus à l’est. Un dégradé similaire pour les épaisseurs de neige, par exemple à 1 500 m en versants ombragés, on relève d’ouest en est 80 cm à 1 m, puis 70 à 80 cm, et seulement 10 à 20 cm sur le Canigou. En versants bien ensoleillés, la neige s’est plus tassée et a un peu fondu, les épaisseurs sont de 30 à 40 cm plus faibles.

L’enneigement s’est constitué très rapidement grâce à d’abondantes chutes de neige entre le 23 novembre et le 10 décembre où il a parfois atteint des épaisseurs record depuis 40 ans. Depuis le 11 décembre, le retour de conditions anticycloniques douces a favorisé le tassement de l’épaisse couche de neige fraîche et un début de fonte dans les versants bien ensoleillés.

Évolution de l'enneigement à la station Nivose de Port d'Aula (2 140 m, Couserans) sur l'hiver en cours. © Météo-France.

Évolution de l'enneigement à la station Nivose au lac d'Ardiden (2 445 m, Haute-Bigorre) sur l'hiver en cours. © Météo-France.

Corse

L’enneigement est également très bon en Corse où il débute vers 1 000 m d’altitude avec 10 à 15 cm de neige. Plus haut les épaisseurs augmentent rapidement avec 50 à 70 cm à 1 500 m et environ 1m de neige à 2 000 m.

Vosges, Jura et Massif central

La neige est également bien présente sur tous les massifs de moyenne montagne avec un très bon enneigement, observé en moyenne tous les 10 ans à cette période.

Dans le Jura et les Vosges, l’enneigement débute à basse altitude, à partir de 600 m environ. Vers 800 m, la couche de neige est de l’ordre de 30 cm. Vers 1 000 m, on observe de 50 à 70 cm. Sur les sommets des massifs forestiers du Jura, comme le Risoux et le Massacre, l’épaisseur de neige atteint 1 m.

Dans le Massif central, une petite couche de neige persiste vers 800 à 1 000 m, elle s’épaissit rapidement en altitude pour atteindre 50 à 80 cm dès 1 300 m.