Planète Route inondée à l'est de Moree

BOM / Tallee Warrener

Australie : inondations suite à de fortes pluies sur l'est du pays

24/03/2021

La semaine dernière des pluies diluviennes se sont abattues sur l'est de l'Australie, provoquant de nombreuses inondations. Même si la fin de l'été est généralement la saison la plus pluvieuse, ces précipitations ont atteint par endroits jusqu'à l'équivalent de 6 mois de pluie tombée en une semaine.

Des cumuls de près de 1000 mm !

Entre le 16 et le 23 mars, les cumuls de pluie ont atteint :

  • 1 064 mm à Bellwood (en Nouvelle-Galles-du-Sud, à mi-chemin entre Sydney et Brisbane) dont 350 mm en 24 heures, le 20 mars ;
  • 956 mm à Byfield (Queensland) dont 550 mm durant la seule journée du 17 mars ;
  • 935 mm à Comboyne (Nouvelle-Galles-du-Sud) dont 249 mm en 24 heures (le 21 mars) ;
  • 883 mm à Yarras (Nouvelle-Galle-du-Sud), dont 272 mm en 24 heures (le 20 mars) ;
  • 739,8 mm à Kempsey (Nouvelle-Galles-du-Sud) dont 226 mm en 24 heures (le 19 mars) ;
  • 341,2 mm dans les jardins botaniques de Sydney ; 264,2 mm à l’aéroport de Sydney.

Cumuls de pluie entre le 16 et le 23 mars 2021. © Australian Bureau of Meteorology.

Explication

Contexte général 

Le cycle Niño/Niña est dans une phase La Niña qui occasionne des eaux de surface du Pacifique anormalement chaudes dans l’ouest du bassin et potentiellement des pluies plus intenses entre l’Asie du Sud-Est et l’Australie. Au sortir de l’été, la mer de Corail et la mer de Tasmanie sont à leur maximum de températures, il y a donc davantage d’évaporation et d’eau précipitable disponible.

Contexte météo

Les hautes pressions se sont décalées vers le sud de l’Australie tandis que des creux dépressionnaires circulaient sur le nord. Un flux d’est maritime s’est mis en place. Les cordillères montagneuses proches de la côte est de l’Australie soulèvent et bloquent les systèmes précipitant, à l’image de ce que nous connaissons en France lors des épisodes méditerranéens.

NB : Contrairement à l’hémisphère Nord, dans l’hémisphère Sud, l’air circule autour des anticyclones en laissant leur centre sur sa gauche, et autour des dépressions en laissant leur centre sur sa droite.

Situation analysée par les modèles au mardi 23 mars à 00 h TU : pression mer (CEP), température de surface de la mer (GFS), et précipitations sur les dernières 72 heures (seuillées à 100 mm, CEP). © Météo-France.

Évolution ces prochains jours

Mardi 23, une dépression s’est enfoncée jusque dans le sud-est du pays. Elle a occasionné à son tour de fortes pluies mais, dans le même temps, l’anticyclone s’est affaibli. La dépression va donc aujourd’hui poursuivre sa route vers le sud, arrosant la Tasmanie (parfois copieusement dans l’est avec localement 80 mm en 24 heures), tandis que l’anticyclone va progressivement se reconstituer à l’est de la Nouvelle-Zélande. Plus éloigné, celui-ci n’influencera plus le flux dans l’est de l’Australie. Un flux dominant d’ouest va donc se remettre en place, permettant un retour au calme sur la côte sud-est, avec parfois quelque passages perturbés de faible intensité.

Climatologie

La fin de l’été et l’automne sont, climatologiquement, la période la plus pluvieuse sur l’est de l’Australie avec 100 à 200 mm en moyenne mensuelle. Par exemple, la normale pour un mois de mars à la station de Bellwood est de 161,6 mm. Sur cette station, il est donc tombé l’équivalent de plus de 6 mois de pluie en seulement une semaine (1 064 mm).

Toutefois, cette climatologie dissimule une forte variabilité. Des quantités extrêmes de pluie, souvent liées à des passages de cyclones, ont pu être observées par le passé. C’était le cas le 21 février 1954 où l’on a enregistré le record de pluie en 24 heures dans l’État de la Nouvelle-Galles-du-Sud avec 809 mm à Dorrigo. Des précipitations intenses peuvent également se produire dans une situation de flux maritime circulant le long de la côte, comme ce que l’Australie a connu la semaine dernière.

Les cumuls de pluie quotidiens observés la semaine passée (notamment entre le 19 et le 21 mars) sont donc loin des records mais ponctuellement, entre Sydney et Brisbane, on retrouve des durées de retour de plus de 30 ans.

Durées de retour des cumuls de pluie 24 heures du 20 mars 2021. © Australian Bureau of Meteorology.