Planète Chaleur le long de la Petchora en Sibérie occidentale

GettyImages

Chaleur remarquable au cercle polaire arctique

20/05/2021

Alors que l’Europe de l’Ouest subit les rigueurs d’un temps frais et instable depuis plusieurs semaines, avec la succession de gouttes froides qui plongent vers les îles Britanniques, la France, le Benelux ou l’Allemagne, rien de tel plus à l’Est. Des remontées d’air chaud en provenance de l’est du Bassin méditerranéen, selon un axe Égypte-Sibérie occidentale, permettent aux températures d’atteindre des valeurs remarquables pour la saison, localement jusqu’à 12 degrés au-dessus des normales, avec des valeurs qui flirtent ou dépassent les 30 °C, pulvérisant par endroits les records décadaires ou mensuels.

32 °C près de la mer Blanche !

Alors que le mercure culminait à 15,5 °C à Paris, il dépassait hier les 32 °C non loin de la mer Blanche avec 32,1 °C à Arkhangelsk, à 1 000 km au nord de Moscou, et à 25 km au sud de la mer Blanche, à 64 degrés de latitude Nord. 
Les 30 °C ont été franchis au niveau du cercle polaire arctique à Nizhnyaya Pesha.

Plus de 30 °C observés entre la Volga et l’Oural

Depuis plusieurs jours, les températures maximales culminent à 30 °C ou au-delà entre le Kazakhstan et l’ouest de la Russie jusqu’à l’Oural et même à des latitudes très nord, au-delà des 60° Nord !  Certaines stations ont ainsi battu des records comme à Ulyanovsk (34,0 °C), Poretskoe  (33,5 °C), Tambov (32,9 °C), Nizhny-Novgorod (31,7 °C). Dans le nord-ouest du Kazakhstan, la station de  Uralsk a battu son record mensuel pour mai avec 36,0 °C le 18 mai, battant  les 35,4 °C de 1967 !

À Moscou, le thermomètre a atteint mardi  30,8 °C (30,6 °C lundi), et cette nuit le thermomètre n’est pas descendu en dessous de 20 °C !

Anomalie de température à 2 m sur l'Europe le 19 mai 2021. © ClimateReanalyzer.org

Record mensuel pulvérisé à Naryan-Mar

La vague de chaleur se poursuit en Russie occidentale. Son intensité est exceptionnelle aussi tôt dans la saison, et de nouveaux records de chaleur pour un mois de mai ont été battus ce 20 mai.

À Naryan-Mar, située à 67.6 °N de latitude, sur la rive droite de la Petchora, à 110 km de la mer de Barents, on a mesuré 31,9 °C, loin devant le précédent record de 27,8 °C en 1991. Alors que nous sommes seulement fin mai, cette température se situe à seulement 2 °C du record absolu tous mois confondus à la station (33,9 °C le 10 juillet 1990) .

Cette température record se hisse 26 degrés au-dessus de la moyenne climatologique de températures maximales pour un 20 mai, qui est d’environ 6 °C à Naryan-Mar !

Il est cependant bon de rappeler qu’il existe une forte variabilité autour de la moyenne climatologique dans cette région russe. Selon la configuration météorologique, la région peut être soumise à un flux de nord, ramenant directement une masse d’air glacial d’origine polaire, mais aussi à un flux de sud ramenant une masse d’air pouvant déjà être très chaud en provenance des terres continentales plus méridionales.

En regardant les températures maximales du mois de mai relevées à la station, on peut déjà appréhender les importants écarts de températures qu’on peut vivre à cette période de l’année à Naryan-Mar. Le 16 mai, le mercure n’y dépassait pas 3,9 °C !

D’autres records mensuels sont tombés dans la région ce 20 mai, avec 31,7 °C à Nizhnyaya Pesha, 31,0 °C à Abramovskij Majak (ancien record 26,0 °C) et 26,8 °C à Indiga (ancien record 23,3 °C).