Changement climatique Les tempêtes font partie des événements météorologiques qui touchent la France chaque année.

Getty Images

Tempêtes et changement climatique

27/02/2020

Des tempêtes frappent chaque année l’Hexagone avec des conséquences parfois désastreuses. Quel est l’impact du changement climatique sur les tempêtes en France ? Seront-elles plus nombreuses ou plus violentes au XXIe siècle ?

Tempêtes en France : quelle évolution constatée ces dernières années ?

En France, des mesures fiables de vent fort sont disponibles depuis le début des années 1980. Elles sont utilisées par les climatologues pour recenser les tempêtes.

Les 40 tempêtes majeures en France métropolitaine de 1980 à juin 2020 selon le pourcentage de territoire touché par des rafales de vent supérieures à 100 km/h. © Météo-France.

Le nombre d’événements varie fortement d’une année à l’autre mais aussi sur un pas de temps multi-annuel. On note ainsi :

  • une forte activité dans les années 1980, notamment de 1986 à 1990 ;

  • une faible activité dans les années 2000, notamment de 2000 à 2005 ;

  • une reprise de l’activité ces dernières années.

Sur l’ensemble de la période, la légère tendance observée à la baisse n’est pas significative et ne peut être directement mise en perspective du changement climatique.

Le nombre de tempêtes ayant affecté le territoire de la France métropolitaine est très variable d’une année sur l’autre. Ainsi, pour les années les plus tempétueuses, plus de quinze événements ont touché le territoire, dans les années 1980 (1981, 1984 et 1988) mais aussi plus récemment en 2017, alors que ce nombre tombe à 1 à 3 événements par an pour les années les plus calmes (au début des années 2000).

Sur l’ensemble de la période, on n’observe pas de tendance significative du nombre de tempêtes affectant le territoire métropolitain.

Les 40 tempêtes majeures en France métropolitaine de 1980 à juin 2020 selon l'indice de sévérité SSIs. © Météo-France.

Tempêtes au cours du XXIe siècle : quels diagnostics ?

Le 5e rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) [ 2013] indique qu’il est probable que les trajectoires des tempêtes de l’hémisphère Sud se déplacent légèrement vers le pôle Sud. En revanche, il n’accorde qu’un faible degré de confiance à la projection de l’évolution des trajectoires des tempêtes dans l’hémisphère Nord.

Cette forte incertitude se confirme à l’échelle de la France métropolitaine puisque les études actuelles ne permettent pas de mettre en évidence une tendance future notable sur l’évolution du risque de vent violent lié aux tempêtes. Les projections ne montrent en effet aucune tendance significative de long terme sur la fréquence et l’intensité des tempêtes que ce soit à l’horizon 2050 ou à l’horizon 2100.

Retrouvez le rapport 2018 de l'Onerc sur les événements météorologiques extrêmes dans un contexte de changement climatique.