A la une Image satellite NOAA-20 du dimanche 3 octobre 2021 à 0915 UTC.

Météo-France

Le sultanat d’Oman durement touché par le cyclone Shaheen

05/10/2021

Le sultanat d’Oman a été lourdement frappé ce week-end par le cyclone Shaheen générant de violentes précipitations.

Génèse de Shaheen

Le 24 septembre 2021, l’Indian Meteorological Department nommait la tempête tropicale Gulab, situé dans le golfe du Bengale, près des côtes de la Birmanie.
Gulab a ensuite progressé vers l’ouest, traversant l’Inde de part en part, mais en faiblissant.
Gulab est alors repassé au stade de dépression tropicale.
En rentrant dans les eaux chaudes de la mer d’Arabie, les résidus de cette dépression tropicale se sont réactivés, engendrant un nouveau phénomène cyclonique : Shaheen était né. Ce phénomène tropical connaît donc une 2e vie.

Sa trajectoire l’a ensuite porté vers le golfe d’Oman. Phénomène rarissime à cette période de l’année puisque c’est la première fois qu’un cyclone rentre dans le golfe d’Oman durant un deuxième semestre. Ce phénomène est extrêmement rare lors du premier semestre et avait été observé exclusivement au cœur de la saison cyclonique (mai-juin), notamment en 2007 avec le cyclone Gonu.

Autre fait exceptionnel, la latitude et la longitude de sa position. Aucun cyclone n’a jamais été positionné aussi nord et aussi ouest dans le golfe d’Oman (Gonu avait touché la pointe d’Oman avant de glisser vers l’Iran au stade de dépression tropicale).

Des pluies diluviennes

Les quantités de pluies observées sont astronomiques, en comparaison de la climatologie du sultanat d’Oman. En effet, le nord d’Oman connaît un climat désertique, avec une quasi-sécheresse en cette saison.
En l’espace de 24 heures, il est tombé 294 mm à Suwaïq, ce qui représente près de 2 années entières de pluies, et qui a engendré de dramatiques inondations.

Autres éléments importants, le vent, qui a été violent (rafales à plus de 100 km/h), ainsi que des submersions marines engendrées par une marée de tempête et de fortes vagues (sur-élévation du niveau de la mer de près d’un mètre).

L’Iran a aussi été victime du cyclone Shaheen.
À Chahbahar, entre le 2 et le 3 octobre, il est tombé près de 70 mm, alors que climatologiquement le mois d’octobre est totalement sec (0 mm, 0 jour de pluie).