Orages Illustration paratonnerre

Getty Images

Orages : Quels dangers et comment s’en protéger ?

27/02/2020

Un orage peut toujours être dangereux en un point donné, en raison de la puissance des phénomènes qu'il produit et de leur caractère aléatoire.

Les dangers de l’orage

Les orages peuvent être violents et soudains et entraîner de graves conséquences.

La foudre

La foudre est une décharge électrique intense qui peut tuer un homme ou un animal, calciner un arbre, causer des incendies ou endommager un aéronef.

Les pluies intenses

Les pluies intenses qui accompagnent les orages peuvent causer des crues-éclairs dévastatrices. Un orage déverse fréquemment plus de 50 à 100 litres d'eau par mètre carré en quelques heures. En septembre 1992, 400 à 500 litres d'eau étaient tombés par mètre carré sur Vaison-la-Romaine.

La grêle

La grêle (précipitations formées de petits morceaux de glace) peut dévaster en quelques minutes un vignoble ou un verger.

Le vent

Le vent sous un cumulonimbus souffle par rafales violentes jusqu'à environ 140 km/h et change fréquemment de direction. Plus rarement se crée sous la base du nuage un tourbillon de vent très dévastateur, la tornade. Les pilotes, même de gros avions, évitent de traverser des cumulonimbus : ils pourraient être soulevés de plusieurs centaines de mètres, puis brutalement rabattus dans ce qu'on appelle communément des "trous d'air".

Comment se protéger en cas d’orage ?

Connaître les bons gestes permet de se prémunir des dangers des orages. 

Conseils de comportement

  • Ne pas stationner sous un arbre isolé, ni sous un surplomb.

  • Éviter de manipuler tout conducteur d'électricité (eau qui ruisselle…).

  • S'asseoir par terre, car la foudre est attirée par tout ce qui dépasse (un arbre, un pic, ou un homme debout). Ne pas s'allonger ni s'appuyer contre une paroi.

  • S'isoler au maximum du sol au moyen de tout matériau isolant : rouleau de corde, sac de couchage, ou sac à dos dont l'armature est posée sur le sol.

En montagne

  • Éviter les arêtes et les sommets.

  • Si l'on est surpris sur un sommet, descendre le plus bas et le plus rapidement possible.

  • S'éloigner de tout objet métallique (piolets, crampons, mousquetons, pitons, bâtons télescopiques, pylônes, etc.).

Pour rester informer, consultez la carte de vigilance météorologique.

Pour aller plus loin : Le site Pluies Extrêmes, pour tout savoir sur les épisodes de pluies extrêmes depuis 1958 pour la métropole et 1965 pour l'outre-mer.