Vent Dégâts occasionnés par une tornade.

© Getty Images - PeteDraper.

La tornade, un phénomène dévastateur

24/02/2020

La tornade est considérée comme étant le plus intense des phénomènes météorologiques. Avec des vents pouvant dépasser 400 à 500 km/h, le pouvoir destructeur des tornades est supérieur à celui d'un cyclone tropical, mais ses effets sont beaucoup plus limités dans le temps et dans l'espace.

Les dangers des tornades

Une tornade laisse derrière elle une saignée dans le paysage. Par l'effet combiné de la vitesse incroyablement élevée du vent et de la pression centrale extrêmement basse, les dégâts peuvent être considérables. Dans les cas les plus violents, les bâtiments sont démolis, les véhicules et les bateaux soulevés, les troncs d'arbre cisaillés. Mais le danger vient surtout des débris qui sont transportés à grande vitesse tels des missiles.

Saignée laissée par la tornade d’Haumont dans le nord de la France le 3 août 2008. © Thérèse Escartin - Météo-France.

Comment déterminer la force du vent associé à une tornade ?

Le plus souvent, on ne peut estimer la vitesse maximale des vents dans une tornade qu'en constatant les dégâts occasionnés. En effet, les instruments de mesure se retrouvent rarement sur la trajectoire du phénomène ou sont tout simplement détruits.

L'échelle Fujita*, conçue en 1971 par deux chercheurs américains, Tetsuya Théodore Fujita et Allan Pearson, classe l'intensité des tornades en fonction des dégâts causés de F0 (légers dégâts) à F5 (dégâts incroyables).

Une nouvelle échelle de Fujita « améliorée » a été mise en place en 2007. Cette échelle utilise également 6 catégories, de EF0 à EF5 (E comme « enhanced » = améliorée), avec des intervalles de vent différents. Elle repose sur 28 indicateurs (matériaux, végétation, …) dont les dommages peuvent être reliés à des vitesses de vent. C'est en comparant plusieurs classes dans plusieurs endroits que le météorologue va pouvoir affecter la tornade à la bonne classe de l'échelle de Fujita améliorée.

*L'échelle Fujita a été conçue pour faire correspondre le seuil F1 (« F » comme Fujita) à la force 12 de l'échelle Beaufort et le seuil F12 au nombre Mach 1,0 (mur du son). En pratique, l'échelle de Fujita n'utilise que 6 intervalles, allant de F0 (60-120 km/h) à F5 (420-510 km/h). En effet, au-delà des 400 km/h, il est impossible d'évaluer précisément les dégâts tant les vents sont dévastateurs.

Une prévisibilité très limitée

Les plus grosses tornades, rencontrées surtout aux États-Unis, peuvent être détectées sur les images radar par leur forme spécifique en crochet. Ces images permettent parfois d'alerter les populations quelques minutes avant l'arrivée du phénomène.

En France, les tornades ayant une taille et une durée de vie bien moindres, leur prévision est pratiquement impossible. Pour l'instant, on ne peut que définir si le contexte météorologique est favorable ou non au développement d'une tornade. Cependant, même lorsque les conditions de formation sont réunies, leur apparition reste incertaine.

Conseils de comportement

En cas de tornade, il est recommandé de :

  • se réfugier dans une cave, un sous-sol, ou bien dans des pièces situées au centre des habitations ;
  • se tenir loin des portes et fenêtres ;
  • se protéger la tête avec les bras. On peut aussi se recouvrir de matelas, d'oreillers et de couvertures ;
  • éviter de rester dans une voiture, un camion, une caravane, une cabane, facilement emportés et détruits par les tornades ;
  • en plein air, s'allonger dans un fossé ou un ravin.